05/05/2015 09:36 GMT+7 Email Print Like 0

L’ASEAN + 3 s’engage à réformer sa structure pour une croissance durable

Les ministères des Finances et gouverneurs des Banques d’Etat des pays membres de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), du Japon, de la Chine et de la République de Corée (ASEAN+3) ont convenu le 3 mai de promouvoir la réforme structurelle afin de résoudre les difficultés pour une croissance durable. Ils ont affirmé la nécessité d’être vigilant face aux risques de pertes importantes de fonds.


Ces engagements ont été avancés en marge de la conférence annuelle de la Banque asiatique de développement (BAD), tenue dans la capitale azerbaïdjanaise Bakou.


A la déclaration commune de cette conférence annuelle de la BAD, les délégués de l’ASEAN + 3 ont affirmé que les économies membres étaient capables cette année de maintenir leur rythme de croissance assez élevé de l’an passé. Réaffirmant l’engagement de réforme structurelle, les délégués de l’ASEAN + 3 ont tiré la sonnette d'alarme sur la possible augmentation forte du prix du pétrole et de perte de fonds dans la conjoncture économique mondiale instable. Afin de mieux faire face à ces risques, les responsables du secteur financier appellent à la prise de mesures de politique macro-économique adéquates, soutenues par les mesures de régulation de la sécurité macro-économique, de gestion des fonds et de coopération financière dans la région.


Dans une déclaration du ministère japonais des Finances, ce pays s’engage à continuer ses efforts pour renforcer la coopération bilatérale avec les pays membres de l’ASEAN, engagement conclu en 2013. L'objectif est de développer les infrastructures pour une connexion plus forte entre les pays de l’ASEAN, d'améliorer leurs capacités de supervision financière.-VNA/VI