03/02/2016 09:35 GMT+7 Email Print Like 0

Laque poncée, nouveau candidat au titre de patrimoine de l’Humanité

Le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme a demandé au Premier ministre l'autorisation de coopérer avec la République de Corée et d'autres pays pour élaborer le dossier de candidature du métier de la laque poncée au patrimoine de l'Humanité.

Le 16 septembre dernier, la partie sud-coréenne a adressé au ministère vietnamien une lettre demandant la coopération du Vietnam afin que le métier de la laque poncée soit reconnu en tant que patrimoine culturel immatériel de l'Humanité.

Selon la République de Corée, la Chine et le Japon pourraient également participer à la préparation du dossier.

Une fois cette coopération autorisée, la laque poncée deviendra le deuxième dossier pour l'UNESCO préparé dans le cadre d'une coopération entre le Vietnam et d'autres pays, après les rituels et jeux de tir à la corde ​avec le Vietnam, ​le Cambodge, ​la République de Corée et ​les Philippines, lesquels ont été inscrits sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité lors de la 10e session du Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO, en Namibie.

Le métier de la laque est pratiqué au Japon, en Chine, en République de Corée et au Vietnam.

Au Vietnam, la laque est employée depuis longtemps dans l’artisanat ou pour la décoration d'ouvrages architecturaux ​tels que pagodes ​ou temples. Vers ​1930, la laque vietnamienne est devenue un nouveau matériau de création, en particulier ​en peinture vietnamienne moderne, recevant une nouvelle appellation, la laque poncée.

Durant près d’un siècle, plusieurs générations de peintres vietnamiens en ont hérité et ne cessent de créer ​des trésors de laques poncées ​​afin d'en faire une nouvelle matière originale ​en peinture. La palette des peintres, avec le rouge, le noir, le jaune, le blanc de coquille d’oeuf, s’enrichit chaque jour, avec du vert, du bleu, du rouge écarlate…

L’art de laque poncée, créé sur fond de couleurs subtiles utilisées avec maestria, ​constitue un espace conventionnel, d'une brillance pénétrante, vivace, puissante et contrastée, pouvant être aussi réaliste que symbolique. La laque poncée est réellement devenue un patrimoine inestimable de la peinture moderne du Vietnam. -VNA/VI