26/08/2016 09:29 GMT+7 Email Print Like 0

La VASEP demande à Formosa s'assumer ses responsabilités envers les entreprises

L'Association vietnamienne des exportateurs et producteurs de produits aquatiques (VASEP) a demandé à Formosa ​d'assumer ses responsabilités envers les ​entreprises de transformation de produits aquatiques d​es 4 provinces du Centre ​ayant subi de son fait un désastre environnemental.


VASEP a également demandé au gouvernement, ​et aux ministères de l'Agriculture et du Développement rural, et de l'Industrie et du Commerce, de ​soutenir ses membres comme les pêcheurs locaux.


Selon cette association, ce grave incident qui a entraîné en avril dernier une mort massive de poissons a empêché la plupart des pêcheurs au Centre ​de pousuivre leur exploitation, et entraîné une grave pénurie de matières premières pour les entreprises de transformation de produits aquatiques. Nombre d'entre elles ont du cesser leur production ou fonctionner au ralenti.


Entre janvier et août dernier, leur ​approvisionnement en poissons et crustacés ​n'était que ​d'environ 40 % du volume de la même période de 2015.


Cette hécatombe de poissons a également compromis ​l'image des entreprises de transformation de produits aquatiques de ces 4 provinces du Centre, plusieurs commandes à l'export ayant été annulées, ​entraînant en outre un important manque à gagner.


En avril, des millions de poissons et de crustacés morts ​​ont été trouvés sur les plages des provinces de Ha Tinh, Quang Binh, Quang Tri et de Thua Thiên- Huê, obligeant les autorités à interdire la consommation de produits de mer et portant un coup sévère à l’industrie de la pêche.


Une enquête, menée ​plusieurs semaines par une bonne centaine d’experts de 30 organismes vietnamiens et étrangers, a permis d’établir que Formosa, qui ​possède dans le Centre du pays un immense complexe sidérurgique, était responsable.


Les experts ont identifié une source importante de déchets ​dans la région de Vung Ang, province de Ha Tinh, contenant ​plusieurs substances hautement toxiques qui se sont ​diffusées dans la mer de Ha Tinh à Thua Thiên-Huê.


Ils ont découvert ​plusieurs infractions de la Sarl Hung Nghiêp Formosa Ha Tinh, ainsi que des incidents ​lors de ​ses ​tests de fonctionnement ​qui étaient directement responsables de la toxicité de ses eaux usées, supérieure aux normes autorisées.


La Sarl Hung Nghiêp Formosa Ha Tinh a reconnu être responsable de cette grave pollution de l’environnement marin et souhaité demander pardon au gouvernement et au peuple vietnamiens.


Elle s’est engagée à verser 500 millions de dollars de dédommagements, et à ne pas laisser se reproduire ​d'infractions ​à la loi ​sur l’environnement et les ressources en eau.


Les résultats des études publiées le 22 août au Quang Tri ont montré que les eaux de la mer du Centre, victime d’une immense pollution provoquée par l’aciériste taïwanais Formosa, sont ​à nouveau aux normes de qualité pour la baignade et l’aquaculture.


Pour l’essentiel, l’environnement des zones maritimes de provinces centrales de Ha Tinh, Quang Binh, Quang Tri et Thua Thiên- Huê est, jusqu'à maintenant, sûr, a affirmé le ministre des Ressources naturelles et de l’Environnement Trân Hông Hà. -VNA/VI