02/12/2015 09:51 GMT+7 Email Print Like 0

La R.de Corée et les pays d'Asie du Sud développent des énergies renouvelables

 Un programme de formation ​aux technologies en matière d'énerg​ies durables ​a été lancé le 30 novembre à Ho Chi Minh-Ville. 



Organisé conjointement par l’ambassade du Vietnam en République de Corée,  le ministère vietnamien des Sciences et des Technologies, le Conseil national des études scientifiques et technologiques de la République de Corée (NST), des instituts sud-coréens d’études sur les  énergies, ce programme a ​suscité la participation d'experts vietnamiens, sud-coréens, laotiens, birmans et indonésiens. 


Ce programme était une bonne opportunité pour ces pays de discuter, de partager leurs connaissances et leurs expériences sur les technologies des énerg​ies durables, de proposer des projets dans ce domaine ​aux bailleurs de fonds pour une assistance technique ou financ​ière ​afin de développe​r de telles technologies ​en adéquation avec les conditions de chaque pays d’Asie du Sud-Est. 


Par ailleurs, les participants se sont renseignés sur la notion d'énergie durable, ainsi que les outils, les technologies et les ​mesures de développement des énergies durables. 


Selon le docteur Chae Jun-song, directeur  des politiques et des stratégies du NST, lors des prochaines décennies, les réserves d'énergies classiques devraient ​s'épuiser en raison du développement économique rapide, ce qui conduit les entreprises du monde entier ​à rechercher des sources ​d'énergies renouvelables, a-t-il exposé. 


Il a également souligné les effets néfastes sur l'environnement de l'emploi des énergies fossiles, à commencer par l'effet de serre et le réchauffement climatique... 


L’utilisation des énergies renouvelables permettra de faire face à la demande mondiale croissante d'énergies. 


Le docteur Vu Van Khiem, du ministère vietnamien des Sciences et des Technologies, a déclaré que dans le futur, le Vietnam deviendra un pays importateur d’énergies compte tenu de sa forte consommation actuelle. 


Il a souligné la nécessité de réduire l'utilisation des ressources naturelles rares afin de régler cette problématique. - VNA/VI