04/11/2016 10:35 GMT+7 Email Print Like 0

La maroquinerie de Kiêu Ky

Connu pour son  métier de fabrication de feuilles d’or, le village de Kiêu Ky, district de Gia Lâm (Hanoi), est tout aussi réputé pour ses produits en cuir: ballot, sacoches,  sacs à main.   
Selon M. Phùng Dac Quang, vice-président du Comité populaire de la commune de Kiêu Ky, la maroquinerie locale remonte aux années 1970 et a connu sa période d’or dans les années 90 ; le travail du cuir était alors le pivot de l’économie locale. Actuellement, Kiêu Ky compte environ 70 familles engagée dans cette filière, employant un millier de travailleurs locaux et des localités voisines.


Réputé pour son métier de fabrication de feuilles d’or, le village Kiêu Ky l’est aussi pour sa maroquinerie.


Couture des cuirs.


La production est essentiellement mécanisée.


Le métier est transmis de père en fils.


Importation de matières premières à Kiêu Ky


La maroquinerie a créé de nombreux emplois pour les habitants locaux et ceux des environs.
 
«Les matières premières viennent, pour la plupart, de Hô Chi Minh-Ville. Auparavant, toutes les étapes de production se réalisaient manuellement, mais à l’heure actuelle, la production est mécanisée. En outre, les ateliers veillent à diversifier le design de leurs produits.», a fait savoir M. Nguyen Van Thuy, propriétaire de  l’atelier Minh Anh, créé il y a une vingtaine d’années.

Chaque année, le village de Kiêu Ky utilise en moyenne 400.000 mètres de cuir et d’étoffe, et fabrique environ 3 millions de produits. Les artisans gagnent chaque mois de 5 à 7 millions de dongs et le chiffre d’affaires provenant de la production du cuir atteint de 30 à 40 milliards de dongs.
La maroquinerie a fait naître des sociétés d’envergure qui fabrique sur commandes de grandes sociétés,  par exemple la société «Ladoda» dont les sacoches, sacs en cuir ont été élus, par les consommateurs vietnamiens, «Produits vietnamiens de qualité» et ont été médaillés dans plusieurs foires-expositions vietnamiennes.


Le design est sans cesse diversifié.


Les produits en cuir d’un établissement de production de Kiêu Ky.


Les produits sont emballés avant d’être dispatchés dans l’ensemble du pays.

Le Comité populaire de la commune finance les ateliers participant à des expositions, organise des cours de gestion d’entreprise, ce pour renforcer et protéger le label de Kiêu Ky et, un jour, exporter à l’étranger./.
 
Texte: Ngân Hà – Photos: Viêt Cuong