24/08/2015 09:23 GMT+7 Email Print Like 0

Investir davantage dans le développement agricole et rural

Le gouvernement et les collectivités locales multiplient les actions pour accélérer le processus d’instauration de la nouvelle ruralité.

Le 3 juillet dernier, une conférence nationale a été organisée sur le rehaussement du rôle et de la responsabilité de l’Association des paysans vietnamiens dans le développement de l’agriculture, l’instauration de la nouvelle ruralité et l’édification de la classe paysanne vietnamienne, période 2010-2020. Le 20 août, une autre conférence a eu lieu sur l’accélération de l’industrialisation et la modernisation de l’agriculture et de la ruralité.

Le vice-Premier ministre Vu Van Ninh, chef du programme national d’instauration de la nouvelle ruralité, a multiplié ses tournées dans les localités.

Près d’une commune sur 10 répond aux normes de la nouvelle ruralité
Sur l’ensemble du pays, 889 communes et 5 districts ont satisfait aux normes de la nouvelle ruralité. Leur économie s’est développée durablement ; leurs infrastructures socio-économiques ont été modernisées et rendues homogènes ; le niveau de vie des habitants s’est s’amélioré, leur environnement est propre ; leur population solidaire et le système politique solide.
Il est clair qu’avec la mobilisation de tout le système politique et la participation active de la population, le programme d’instauration de la nouvelle ruralité a largement porté ses fruits après quatre ans de mise en œuvre.
Les missions à venir
Pour le Parti communiste vietnamien, l’heure est venue de donner un coup d’accélérateur à ce programme. Vuong Dinh Huê, chef de la Commission économique centrale, estime : « Le succès du programme d’instauration de la nouvelle ruralité dépend en premier lieu de la prise de conscience de tous, des autorités à la population. Ce sont les instances du parti et de l’administration qui sont les premiers responsables. Il est également primordial de réformer, de développer et d’améliorer l’efficacité des coopératives agricoles de nouveau type en faisant valoir le rôle central des paysans et des entreprises. »

Plus le pays s’intègre au tissu économique mondial, plus l’agriculture se doit d’améliorer sa qualité et sa rentabilité pour affronter la concurrence internationale. C’est pourquoi, dans le cadre du programme national d’instauration de la nouvelle ruralité, l’accent sera mis en priorité sur la formation professionnelle des paysans pour qu’ils soient capables de moderniser l’agriculture nationale.
Le vice-Premier ministre Vu Van Ninh souligne : « Si nous continuons d’appliquer des modèles de production individuelle, chacun pour soi, nous ne serons pas compétitifs. Je pense que l’économie familiale peut continuer de jouer un rôle important mais pour augmenter la production, les familles doivent s’unir. L’urgence est aussi d’encourager les paysans à accélérer la restructuration de leur production, à constituer des chaînes de valeur, à faire partie de coopératives de nouveau type qui s’allient avec des entreprises dans la production, le traitement et l’écoulement des produits.»
L’industrialisation et la modernisation du secteur agricole sont essentiels pour le parti et l’Etat vietnamiens, c’est pourquoi, les services compétents ont ajouté de nouveaux critères de la nouvelle ruralité dans le programme national d’instauration de la nouvelle ruralité, période 2016-2020. – VOV/VNA/VI