18/08/2015 09:22 GMT+7 Email Print Like 0

Indonésie : l'épave de l'avion disparu retrouvée dans les montagnes de Papouasie

 Des villageois de la province orientale de Papouasie affirment avoir retrouvé l'épave de l’avion de la compagnie aérienne indonésienne Trigana Air qui avait disparu des radars dimanche, avec 54 personnes à son bord, selon les officiels du ministère indonésien des Communications.
Cet appareil s'est écrasé contre les montagnes de cette localité indonésienne. Des équipes de secours devaient se rendre lundi sur le site présumé du crash.
Pour le moment, aucune nouvelle des 54 passagers comprenant 44 adultes, 5 enfants et 5 membres d'équipage. L'avion, un bi-turbopropulseur ATR 42 de transport régional, avait décollé avant 15h00, heure locale de l'aéroport régional de Sentani, dans la capitale de cette province, Jayapura, et devait se poser à l'aéroport de Oksilbil, une localité montagneuse très reculée uniquement accessible en avion. Le vol devait durer 45 minutes environ.
Le directeur des opérations de Trigana Air, le capitaine Beni Sumaryanto, a expliqué que l'équipage avait contacté la tour de contrôle d'Oksibil une dizaine de minutes avant l'heure prévue pour l'atterrissage. Mais l'avion n'est jamais arrivé et la compagnie avait envoyé ce matin un autre appareil à turbopropulseurs à sa recherche. «Mais la météo était très mauvaise, il n'a pas pu le trouver et il a rebroussé chemin vers Sentani».
La compagnie aérienne «soupçonne fortement un problème météorologique» dans cette région où les conditions sont «imprévisibles», se dédouanant de toute responsabilité : «Ce n'est pas un problème de surcharge».
Il s’agit de la troisième catastrophe aérienne en moins d’un an en Indonésie. L’expansion du transport aérien de cet archipel de 17.000 îles, peuplé de 250 millions d’habitants, a été l’une des plus rapides d’Asie. Mais le pays lutte pour former suffisamment de pilotes, de mécaniciens, de contrôleurs qualifiés, ainsi que pour mettre à jour la technologie de ses aéroports. –VNA/VI