25/03/2016 09:19 GMT+7 Email Print Like 0

Immobilier : belles opportunités au Vietnam

Dans un article récemment publié, le Financial Times conseille aux investisseurs de s'intéresser à l’acquisition dans l’immobilier au Vietnam, car son marché présente en ce moment plusieurs opportunités.

En juillet 2015, de nouvelles règles sont entrées en vigueur, accélérant l’ouverture du marché immobilier au Vietnam. Désormais, un étranger ayant un titre valide de résidence permanente ou de tourisme peut acquérir un bien immobilier avec une durée de propriété de 50 ans prorogeable. Un particulier ou une organisation de nationalité étrangère ne peut pas acheter ni posséder plus de 30 % des appartements d’un immeuble résidentiel, et plus de 250 maisons dans une unité administrative du niveau du sous-district. Ces règles ne s’appliquent pas aux Vietnamiens résidant à l’étranger.

Grâce à ​cette réglementation plus souple, le marché immobilier donne à nouveau des signes positifs, même si plusieurs investisseurs s’avèrent encore prudents.

En 2008, les prix de l'immobilier ont connu une hausse annuelle de 110 %. Toutefois, la crise financière mondiale ​a détruit la bulle immobilière. Les années suivantes, le marché immobilier est tombé dans un état de stagnation. Marc Townsend, directeur exécutif de CBRE Vietnam, rappelle que les sociétés ​suspendaient leurs activités, les entrepreneurs étaient sans travail, les grues ne fonctionnaient, et les banques étaient embarrassées.

Les signes de relance sont apparus fin 2014 avec l'urbanisation rapide, l’amélioration des salaires et le développement de la classe moyenne. Actuellement, le Vietnam compte 38 terrains de golf et 65 projets en cours ou sur le point d’être lancés. Selon les prévisions, en 2025, 50 % de la population vietnamienne vivra en zone urbaine. Les grues apparaissent avec la construction de nombreux immeubles résidentiels à Ho Chi Minh-Ville. Selon Fraser Wilson, chef du groupe de l’immobilier de Dragon Capital, la demande sur le marché immobilier n’est jamais été aussi forte depuis 2007.

Par rapport à d’autres pays d'Asie, le marché immobilier vietnamien est plus compétitif. Au centre d​e Ho Chi Minh-Ville, les prix dans le segment de luxe vont de 3.000 à 5.000 dollars/m2, bien inférieur ​aux 9.375 dollars/m2 à Bangkok. Par ailleurs, le Vietnam deviendra probablement un site touristique mondial, ce qui ​entraînera une accélération du développement du marché immobilier ​lorsque les investisseurs étrangers s'engageront pleinement au Vietnam. -VNA/VI