04/05/2015 10:58 GMT+7 Email Print Like 0

Hô Chi Minh-Ville prône le tourisme durable

Le tourisme devient l’un des secteurs de pointe de l’économie de Hô Chi Minh-Ville en contribuant déjà à 11% de son PIB. La ville prend des politiques et des mesures pour le développer durablement.

Lors de ces premiers mois de l’année, la ville a reçu plus de 837.000 touristes étrangers qui ont généré un chiffre d’affaires de plus de 16.000 milliards de dôngs, soit une croissance de 9% en variation annuelle.

Hô Chi Minh-Ville possède plein de potentiels touristiques, des sites comme la cathédrale Notre-Dame, la Poste municipale, le Théâtre de la ville, les tunnels de Cu Chi..., des lieux de loisirs intéressants tels que zone touristique et culturelle de Suôi Tiên, parc culturel de Dâm Sen, zone touristique de Binh Quoi..., des marchés traditionnels incontournables dont ceux de Bên Thanh, d’An Dông et de Binh Tây, des hôtels pour hommes d’affaires, tels les New Word, InterContinental Asiana Saigon, Windsor Plaza, Legend Saigon et Continental, etc. En outre, possédant près de 1.000 km de rivières et de canaux la reliant à ses villages de métiers et vergers, la ville dispose de tout ce qu’il faut pour développer un tourisme fluvial.

En 2015, la ville compte recevoir la visite de plus de 19,3 millions de Vietnamiens et de 4,7 millions d’étrangers, et réaliser un chiffre d’affaires de plus 94.000 milliards de dôngs. Pour atteindre ces objectifs, elle privilégie le développement du tourisme culturel et fluvial, l’amélioration de ses services, le lancement de nouveaux produits et services, et applique nombre de mesures pour assurer la sécurité des touristes.

«La ville a effectué un important investissement dans le vestige des tunnels de Cu Chi et le site commémoratif de Sài Gon-Cho Lon-Gia Dinh. Dans le tourisme fluvial, elle a élaboré une réglementation du transport et investi dans la construction d’embarcadères. La ville appelle également les grands groupes à venir investir dans les produits touristiques de luxe pour attirer les hommes d’affaires. Enfin, certaines entreprises ont proposé aux autorités d’exploiter le tourisme côtier et maritime», a déclaré Nguyên Thi Hông, vice-présidente du Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville.

Un concours de conception de souvenirs a été lancé du 11 mars au 25 août par l’Association des produits d’art, d’artisanat et de transformation du bois, en coopération avec le Service du tourisme de Hô Chi Minh-Ville, afin de présenter aux voyageurs les paysages, les sites culturels, les ouvrages d’architecture et les vestiges historiques de la ville.

La sécurité des visiteurs, un point important

Outre l’amélioration des sites touristiques et le lancement de nouveaux produits, la ville doit renforcer les mesures de maintien de l’ordre public et de sécurité de ses visiteurs.

En effet, les vols, racolages, tromperies des chauffeurs de taxis leur causent des inquiétudes. Lors d’une récente réunion avec les dirigeants locaux, le ministre de la Culture, des Sports et du Tourisme, Hoàng Tuân Anh, a demandé au secteur du tourisme de coopérer avec les branches concernées afin d’éviter les escroqueries et vols des touristes, d’améliorer la qualité des services de transport, ainsi que de protéger les investisseurs. Il faut créer des destinations amicales et sécuritaires.

M. Hông a affirmé que «la ville est déterminée à mettre fin à certaines mauvaises images de son tourisme. Elle renforcera les mesures de sécurité et la fourniture des informations nécessaires aux touristes, et améliorera les qualifications de ses ressources humaines».

Enfin, le contrôle des activités des voyagistes est important aussi. «Aujourd’hui, la ville a délivré la licence de commerce à seulement 563 compagnies internationales, 378 vietnamiennes et pour 9 bureaux de représentation étrangers. Il y a encore beaucoup de voyagistes qui sont dans une situation illégale», a souligné La Quôc Khanh, directeur adjoint du Service du tourisme de Hô Chi Minh-Ville. – VNA /VI