06/02/2020 10:20 GMT+7 Email Print Like 0

Ho Chi Minh-Ville : menace de pénurie de sang en raison de l'épidémie de nCoV

"Le nombre de poches en stock dans la banque du sang est inférieure à 4.000, à peine suffisant pour tenir une semaine de plus. Cette situation est préoccupante", a informé Phu Chi Dung, directeur de l'Hôpital d’hématologie et de transfusion sanguine de Hô Chi Minh-Ville, mardi 4 février.

Selon Phu Chi Dung, directeur de l'Hôpital d’hématologie et de transfusion sanguine de Hô Chi Minh-Ville, au cours des années précédentes, généralement après le Nouvel An lunaire, les banques de sang recevaient régulièrement de 800 à 1.000 poches de sang chaque jour. Mais ces derniers jours, le don de sang a considérablement diminué, avec 300 unités au maximum chaque jour.

Dans le même temps, la banque du sang en remet chaque jour environ 1.000 poches aux hôpitaux.

"Avant le Têt, nous avions environ 7.000 poches de sang en banque, mais actuellement nous n’en disposons que 3.900. Si cette situation persiste, le risque de pénurie sera tout à fait possible", s'inquiète M. Dung.

La cause de la diminution des stocks est due à la maladie respiratoire aiguë due à la nouvelle souche du nouveai coronavirus (nCoV). De même, certaines unités ont tablé sur le don de sang dès après le Têt (Nouvel An lunaire), mais les campagnes ont été annulées à la dernière minute.

Parallèlement, le fait que les étudiants continuent d'être absents des universités  affecte aussi les dons.

Face à cette situation, afin de créer des conditions favorables aux donneurs et pour éviter tous risques d’infection dans les lieux surpeuplés, la banque de sang se coordonnera avec différentes unités pour sélectionner des lieux spacieux, dans différentes zones et à différents horaires, afin de chaque zone n’accueille pas plus de 50 personnes.

Avant toutes prises de sang, les donneurs se seront lavés les mains et seront examinés par des médecins équipés de masques de protection. -CVN/VNA/VI