12/12/2019 12:43 GMT+7 Email Print Like 0

Hanoi: Les malentendants apprennent à monter leur start-up

« Bootcamp pour sourds 2019 », tel est le nom d’un camp de formation  pour aider les  sourds à monter leur start-up.
SC Deaf,   société vietnamienne de premier plan qui se consacre entièrement à aider et à connecter les sourds, a organisé  le premier bootcamp d’entraînement pour les sourds au Vietnam désireux de créer leur start-up.

Deaf Bootcamp était un programme d’entraînement  pour  25 participants, tous sourds, tenu entre le 14 et  le 6 octobre 2019  à Hanoi.  En utilisant la méthodologie «lean» pour la start-up en commerce, les équipes de participants ont donné vie à des idées d’entreprise basées sur l’innovation qui, une fois lancée, généreront non seulement des revenus pour leurs créateurs  mais également créeront des  emplois.



Les 25 jeunes malentendants participant au programme Deaf Bootcamp 2019


Nguyen Thai Thanh, propriétaire d’un salon de coiffure, a partagé ses expériences


Plusieurs sponsors  participent au  programme Deaf Bootcamp 2019


Les jeunes participants ont été divisés en 4 groupes selon le type de projet


Un membre du 4e groupe présente au  jury son idée de développer et faire du commerce de jeux


Le jury aide les jeunes sourds à trouver les solutions pour leurs idées d’affaires


Atmosphère joueuse au Deaf Bootcamp 2019


Les groupes sont dirigés par des gens expérimentés 


Tous les participants au programme communiquaient  au moyen de la langue des signes


La joie du groupe qui a remporté le 1er prix


Les  participants se sont sentis encore plus confiants et enthousiastes après avoir participé au programme  


Les participants et organisateurs du  programme Deaf Bootcamp 2019 posent pour une photo souvenir le jour de la clôture du programme 

Ce programme a été rendu possible grâce au programme iHub (iHub), au programme d'innovation "Innovation globale par le biais de la science et de la technologie" du département d'État de l’ambassade des États-Unis, mis en œuvre en partie par la société HATCH,  le Centre  pour l'innovation sociale et l'entrepreneuriat (CSIE) de l’Ecole supérieure  de l’Economie nationale. Parmi les autres sponsors figuraient Joma Bakery Café, Bamboo Vision, le PNUD et VSVA

Des PDG qui ont réussi à monter leur start-up ont partagé avec les jeunes participants   leurs expériences, par exemple Do Hoang Thai Anh qui  a fondé en 2018 la société SC Deaf qui fournit des services de traduction via vidéo VRC. La société SC Deaf, avec ses interprètes, a pu connecter quelque  2,5 millions de malentendants  au Vietnam, soit 2% de la population vietnamienne.  

Do Hoang Thai Anh a initié les participants à ses méthodes de parler en public, de gestion de sa société et de recherche d'activités commerciales originales.

Nguyen Thai Thanh, propriétaire d’un salon de coiffure, a partagé ses expériences dans les soins de beauté, domaine préféré de nombreux jeunes sourds.  Thanh a transmis sa passion et sa créativité,  qui  selon lui sont des qualités indispensables pour créer de belles coiffures.

L’Américain  Aaron Hatch, président du Conseil d’administration de la société HATCH, a aidé les sourds à construire un écosystème entrepreneurial. Il a écouté avec plaisir les idées commerciales des participants, les a encouragés à avoir confiance en leurs projets. C’est la société HATCH qui financera leurs projets.

« Je vois une belle et humaine image de ce programme auquel les gens sont liés par les gestes ou la langue des signes. A ce cours, tout le monde est heureux car le programme  permet d’apprendre des choses, d’être reliés, et de se venir en aide mutuellement  », a partagé Truong Nam Thang, directrice Centre  pour l'innovation sociale et l'entrepreneuriat (CSIE) de l’Ecole supérieure  de l’Economie nationale.

Les projets sont étroitement liés à la vie quotidienne, par exemple Trinh Hong Phuong et Nguyen Phuong Tu qui souhaitent créer des pâtisseries et cafés ; Ngô Thuy Hiep rêve d’ouvrir une chaîne de restaurants fast-food et de cinémas ; Nguyen Nhat Minh, un salon de beauté et Nguyen Thi  Phuong, un salon de soin des ongles.

Les jeunes participants ont présenté leurs projets. Van Phu, dont le projet concerne des équipements intelligents pour l’habitation des sourds, a partagé « En dépit d’énormes difficultés à mettre en oeuvre notre projet, nous  ne l’avons pas abandonné. Et finalement, nous sommes  l’équipe gagnante du programme et notre projet sera  financé. Nous ferons encore plus d’efforts pour le réaliser  dans le futur »./.

 
Texte : Bich Van – Photos : Viet Cuong