17/01/2017 10:04 GMT+7 Email Print Like 0

Entretien Nguyen Xuan Phuc – Shinzo Abe

 Le Premier ministre vietnamien Nguyen Xuan Phuc et son homologue japonais Shinzo Abe sont parvenus à un haut consensus sur des orientations majeures et des mesures spécifiques pour rendre plus intégral, plus substantiel et plus efficace le partenariat stratégique approfondi Vietnam-Japon.

Lors de leur entretien après la cérémonie d’accueil à Hanoi le 16 janvier, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a salué son invité en tant que premier dirigeant étranger de haut rang à visiter le Vietnam cette année et a réitéré la politique constante du Vietnam de considérer le Japon comme son partenaire important de premier rang et durable.

Les deux Premiers ministres ont convenu de continuer à renforcer la confiance politique en maintenant des visites et des réunions de haut niveau et en renforçant l'efficacité des mécanismes de dialogue. Ils se sont engagés à collaborer étroitement pour le succès de la visite prochaine ce printemps au Vietnam de l'empereur japonais et son impératrice. Le Premier ministre japonais a souhaité accueillir son homologue vietnamien au Japon cet été et avant de promettre d'assister au sommet de l’APEC à Da Nang vers fin 2017.

L'hôte et l'invité ont consenti à renforcer la coopération substantielle en matière de sécurité et de défense nationale, y compris la déminage et l'amélioration des capacités de l'application de la loi en mer.

Sur le plan économique, les deux parties sont parvenues à un consensus sur le renforcement de la connectivité économique par la promotion du commerce et des investissements, l'augmentation des aides publiques au développement (APD) et la coopération décentralisée ainsi que la coopération dans l'agriculture et l’emploi.

Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a demandé au Japon de continuer à fournir au Vietnam de ses APD dans les temps à avenir, en mettant l'accent sur la construction d'infrastructures, la formation des ressources humaines et la réponse aux changements climatiques.

Le Premier ministre Shinzo Abe, quant à lui, s’est engagé à accorder au Vietnam un prêt supplémentaire de 1,05 milliard de dollars au cours de l'exercice 2016 dans les domaines de la sécurité maritime, de la réponse aux changements climatiques, du drainage des eaux et du traitement des eaux usées.


Le Japon est prêt à stimuler l'application des hautes technologies et l’investissement, en mobilisant des capitaux des entreprises publiques et en formant du personnel, tout en facilitant les arrivées de touristes vietnamiens au Japon et les échanges culturels.

Les deux parties se sont accordées pour réaliser la stratégie d'industrialisation du Vietnam dans le cadre de la coopération Vietnam-Japon jusqu'en 2020, vision 2030 ainsi que la sixième étape de l'initiative commune Japon-Vietnam visant à améliorer le climat des affaires au Vietnam, continuer à mettre en œuvre les projets d’infrastructure importants au Vietnam dont l'autoroute nord-sud.
Ils ont salué les pourparlers entre les autorités locales vietnamiennes et les dirigeants d'entreprise japonais au cours de la visite, estimant qu'il s’agit d’une opportunité pour renforcer les liens entre le monde d’affaires des deux pays dans l'avenir.

Les deux dirigeants ont également convenu de renforcer les liens bilatéraux dans l'agriculture de haute technologie, la formation des ressources humaines de haute qualité et la coopération entre les localités, ainsi que d'augmenter le nombre de stagiaires vietnamiens au Japon.

Le Premier ministre Shinzo Abe a annoncé que le Japon autoriserait l'importation du fruit du dragon du Vietnam et le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a également déclaré que le Vietnam accorderait une licence pour l'importation de la poire japonaise.

Sur les questions régionales et mondiales d’intérêt commun, les deux Premiers ministres se sont engagés à collaborer étroitement sur les forums régionaux et mondiaux tels que l'ASEAN, l’APEC, l’ASEM, l’ONU. Le dirigeant japonais a affirmé qu'il travaillera pour aider le Vietnam à organiser avec succès l’Année de l'APEC 2017.

Les deux chefs de gouvernement ont souligné l'importance d'assurer la paix, la sécurité, la sûreté et la liberté de la navigation maritime et aérienne en mer Orientale, en exhortant les parties concernées à s'abstenir d'actions qui causent des tensions et de la militarisation qui changent le statu quo dans cette région maritime par des moyens pacifiques, en respectant pleinement les procédures diplomatiques et juridiques, ne pas recourant à la force ou ne pas menaçant d’y recourir, tout en observant sérieusement le droit international, en particulier la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982, la Déclaration sur la conduite des parties en mer Orientale (DOC), en vue d'atteindre rapidement un code de conduite en mer Orientale (COC).

Après les entretiens, les deux Premiers ministres ont assisté à la signature d'accords entre ministères, services et entreprises. -VNA/VI