15/05/2015 09:29 GMT+7 Email Print Like 0

Des sénateurs américains expriment leur inquiétude de la situation en Mer Orientale

Lors d'une séance d'explication devant la Commission des Relations extérieures du Sénat américain le 13 mai, des officiels de premier rang chargés de l'Asie de l'Est et du Pacifique des Départements d'Etat et à la Défense des Etats-Unis ont montré l'intérêt particulier qu'ils portent à la situation en Mer Orientale.


Etaient présents, entre autres, l'assistant du Secrétaire d'Etat américain chargé des affaires de l'Asie de l'Est et du Pacifique, M. Daniel Russel, et l'assistant du Secrétaire américain à la Défense pour l'Asie de l'Est et le Pacifique, M. David Shear.


Des sénateurs américains ont exprimé leur profonde inquiétude devant les constructions et les réhabilitations menées par la Chine sur des récifs en Mer Orientale. Ils ont incité également l'administration du président Barack Obama à réagir plus résolument à ces agissements.


Le sénateur républicain Bob Corker, président de la Commission des relations extérieures du Sénat américain, a estimé que l'administration de Barack Obama manque "de politique cohérente" dans la question de la Mer Orientale. Il a exprimé également ses doutes sur le point de vue de la Maison Blanche selon lequel la Chine a perdu sa position sur la scène internationale suite à ses récents agissements ayant entraîné un fort regain des tensions dans cette zone maritime.


Entretemps, interrogé sur l'information du Wall Street Journal du 12 mai selon laquelle Washington est en train de peser le pour et le contre dans l'envoi de navires et d'avions des Forces navales américaines dans la région à 12 miles marins autour des îles sur lesquelles la Chine a déclaré sa souveraineté et est en train d'effectuer les constructions et réhabilitations en Mer Orientale, l'assistant David Shear a refusé de faire un commentaire détaillé sur ce problème.


De son côté, l'assistant du Secrétaire d'Etat américain chargé de l'Asie de l'Est et du Pacifique, Daniel Russel, a déclaré que les constructions en cours menées par la Chine en Mer Orientale aggravent la tension dans la région et ne sont pas utiles aux déclarations de souveraineté dans cette zone maritime litigieuse.


Il a annoncé que l'administration du président américain Obama appelait à faire preuve de retenue dans les différends territoriaux et affirmait que "des mesures pacifiques constituent le premier outil pour les régler".


Evoquant ce que les Etats-Unis peuvent faire pour garantir la paix et la stabilité en Mer Orientale, Daniel Russel a affirmé que Washington jouera un rôle actif en Mer Orientale pour protéger les intérêts nationaux des Etats-Unis et le droit international. Les Etats-Unis soutiennent le règlement des différends par des mesures pacifiques et dans le respect du droit international, dont la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982.


Cette séance d'explication a eu lieu avant l'arrivée du Secrétaire d'Etat américain John Kerry en Chine à la fin de cette semaine pour rencontrer le président chinois Xi Jinping. Le chef de la diplomatie américaine va transmettre au chef d'Etat chinois un message clair que les constructions d'envergure en cours réalisées par la Chine et, plus généralement, sa conduite en Mer Orientale, portent atteinte à son image et à ses relations avec les pays voisins et les Etats-Unis. -VNA /VI