04/06/2016 06:15 GMT+7 Email Print Like 0

Des chercheurs américains discutent de la sécheresse dans le Delta du Mékong

Un colloque consacré au changement climatique et à la sécheresse au Vietnam a été organisé à Washington D.C. par le centre de recherches Stimson.

Ce colloque a réuni de nombreux spécialistes américains qui ont discuté de la gestion des ressources en eau, de la résilience à la sécheresse et des tensions concernant les ressources en eau.

Selon les participants, la sécheresse et la salinisation les plus graves de ces 100 dernières années dans le Delta du Mékong, au Vietnam, sont dues à trois raisons principales. Le Delta est d'abord l’une des zones les plus affectées par El Nino. ​Ensuite, la gestion inefficace des ressources en eau et, enfin, la construction par la Chine de grands barrages hydroélectriques en amont du Mékong. Selon le docteur Richard Cronin, directeur du programme Asie du Sud-Est du centre Stimson, située en amont, la Chine tire le plus grand bénéfice de l’exploitation du Mékong, alors que les pays en aval en subissent des conséquences. Outre l’impact sur le niveau du Mékong, les barrages hydroélectriques retiennent une grande quantité d’alluvions, ce qui diminue la fertilité des terres arables dans le Delta du Mékong.

Concernant les solutions, les experts ont estimé que le Vietnam et les autres pays en aval du Mékong devraient demander à la Chine de les informer de ses plans de relâche d’eau. Par ailleurs, le Delta du Mékong devrait renforcer le rôle des régions Dong Thap Muoi et Long Xuyen en tant que réservoirs d’eau naturels afin d’assurer l’approvisionnement en eau ​en saison sèche et d’empêcher les remontées d’eau salée. Les spécialistes ont également recommandé de planter des variétés adaptées à la salinisation et à une terre peu fertile, tout en développant l’aquaculture. -VNA/VI