03/10/2020 14:13 GMT+7 Email Print Like 0

Déclaration de la Confédération des journalistes de l'ASEAN

Ça fait plus de 10 mois que la pandémie de COVID-19 a ravagé les pays du monde entier. Plus de 33 millions de personnes sont touchées dont plus d'un million ont été mortes. Il ne fait aucun doute que la pandémie de COVID-19 est un défi majeur pour la communauté internationale.

Il s'agit d'un grand défi pour les pays d'Asie du Sud-Est. Lors d'une visioconférence récente entre les membres de la Confédération des journalistes de l'ASEAN (CAJ), ils ont partagé les façons que le gouvernement et la société de chaque pays ont mis en œuvre ensemble pour lutter contre la pandémie.

Pour exprimer l'inquiétude sur la pandémie et ses impacts socio-économiques dans chaque pays, ainsi que valoriser la solidarité entre le gouvernement et la population des pays de l'ASEAN dans la réponse à la crise sanitaire, les pays membres de la CAJ ont adopté le 28 septembre une déclaration.

Dans sa déclaration, la CAJ salue les efforts continus du gouvernement et la population de ses pays membres pour surmonter la pandémie, ainsi que faire face à ses impacts sur l'économie et la société dans leur pays.

La CAJ apprécie l'enthousiasme et les efforts des agents médicaux en première ligne dans le combat contre la pandémie, et le bénévolat de chaque individu de la communauté dans cette période difficile.

Lors que le gouvernement et la société s'unissent pour lutter contre la pandémie, le rôle de la presse et de la communication est devenu de plus en plus important dans la fourniture des informations exactes et en temps opportun.

La chose la plus importante est que les journalistes doivent être conscients de respecter la déontologie en diffusant les articles sur la pandémie. La confiance envers le journalisme et la communication est la chose la plus importante en cette période de crise.

La CAJ propose la coopération transnatonale entre les pays membres pour partager des informations opportunes et précieuses sur la pandémie. En outre, les pays membres de la CAJ peuvent étudier les expériences de chacun dans la lutte contre cette maladie dangereuse.

Dans le contexte de la pandémie, les agences de presse doivent collaborer pour lutter contre les fausses informations sur la pandémie qui est actuellement un problème commun dans la région. -VNA/VI