30/06/2015 09:12 GMT+7 Email Print Like 0

Créer de bonnes conditions pour attirer les investisseurs dans l’agriculture

 Un forum de dialogues spéciaux destiné à la promotion des investissements des entreprises dans l’agriculture et le développement rural a eu lieu le 28 juin à Hanoi.


Présidé par le vice-Premier ministre Hoang Trung Hai, l’événement a réuni 75 groupes économiques, sociétés de l’ensemble du pays. Organisé par le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, ce forum a été honoré de la présence du ministre de l’Agriculture et du Développement rural Cao Duc Phat, et de la directrice nationale de la Banque mondiale au Vietnam, Victoria Kwakwa.


Le forum a offert la possibilité aux localités de présenter les secteurs d’investissement potentiels et leurs politiques favorables aux entreprises. C’était aussi l’occasion pour les entreprises et investisseurs de présenter aux dirigeants du gouvernement les difficultés qui surviennent lors de l'injection de fonds dans l’agriculture et le développement rural, notamment les obstacles institutionnels et politiques. Ce forum visait également à trouver des mesures pour promouvoir l'investissement dans l’agriculture.


"La restructuration agricole et le programme d’objectif national d’édification de la Nouvelle ruralité sont deux "révolutions" dans l’agriculture et le développement rural au Vietnam, a souligné le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Cao Duc Phat. Pour réaliser ces deux programmes, il faut la participation active de toutes les composantes économiques, où l'Etat, l'agriculteur et l'entreprise tiennent un rôle essentiel".


Grâce aux efforts du gouvernement et des entreprises, les investissements du secteur privé dans l’agriculture et la région rurale ont considérablement augmenté - de 1,9 fois entre 2009 et 2013.


Le nombre d’entreprises investisseuses augmente en moyenne 13,8% par an (3.635 entreprises en 2013 contre 2.397 en 2007). De nombreux investisseurs réussissent dans leurs affaires et deviennent des sociétés avant-gardistes dans l’application des sciences et technologies, le développement de marchés, et sont un vrai moteur pour plusieurs régions et localités (Vinamilk, Th Truemilk, groupes Hoang Anh-Gia Lai, DABACO, etc.). Actuellement, de nombreux groupes économiques ont tendance à étudier et à chercher à investir dans l’agriculture comme Vingroup, Himlam, Viettel ou encore FLC, pour ne citer qu'eux.


Toutefois, la proportion des entreprises investissant dans l’agriculture reste faible. En 2014, seules 1,01% des entreprises d’Etat investissaient dans ce secteur, avec en majorité des petites et moyennes entreprises (capital social inférieur à 5 milliards de dongs). Outre les entreprises qui investissent efficacement, exploitant les progrès scientifiques et technologiques, d'autres privilégient l’exploitation des ressources naturelles comme le foncier et l’eau. Problème : il manque d'une coopération étroite entre sociétés, scientifiques, et agriculteurs.


"Le gouvernement concentrera ses investissements dans les infrastructures : ouvrages hydrauliques, axes de communication, etc. pour servir l’agriculture", a souligné le vice-Premier ministre Hoang Trung Hai. Les entreprises doivent valoriser leur créativité pour trouver des voies de développement, notamment le modèle de coopération interentreprises dans la production et l’écoulement des produits.


Le vice-Premier ministre Hoang Trung Hai a également affirmé que le gouvernement continue à accélérer les réformes administratives, améliorer l’environnement d'affaires, promouvoir les investissements dans l’agriculture et à accompagner les entreprises dans l’industrialisation et la modernisation de ce secteur.- VNA/VI