14/09/2021 10:59 GMT+7 Email Print Like 0

COVID-19: le Vietnam prévoit de vacciner pour toute la population âgée de plus 5 ans en 2022

Selon le ministère de la Santé, le Vietnam a reçu plus de 34 millions de doses vaccins anti-COVID-19 de toutes sortes, dont 27 millions de doses ont été administrées.

À ce jour, Ho Chi Minh-Ville a injecté 7,4 millions de doses de vaccins, soit 100% de la population en âge vacciné de la ville, avec 896.835 personnes ayant reçu une deuxième injection. Quelques 4,4 millions de doses de vaccins ont été administrées à Hanoï (77% de la population de la ville), dont 555.481 doses de deuxième injection. 

Le ministère de la Santé prévoit que le Vietnam recevra environ 103,4 millions de doses supplémentaires de vaccin anti-COVID-19 d'ici la fin de l'année. Le ministère continue de négocier avec les unités concernées pour fournir le vaccin COVID-19 au Vietnam en 2022 afin d'assurer une vaccination complète pour toute la population âgée de 5 ans et plus et effectuer le rappel vaccinal contre le COVID-19 conformément aux instructions de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Les importations de 1,7 million de flacons de Remdesivir sont accélérées pour traiter des patients présentant une forme modérée à sévère de COVID-19 dans les hôpitaux.

Quelques 129.820 patients sont traités dans le cadre du programme de traitement contrôlé dans la communauté à Ho Chi Minh-Ville, qui a entraîné une réduction rapide de la concentration de virus chez les patients après le traitement. Ho Chi Minh-Ville exploite actuellement 520 stations médicales mobiles, traitant 76.352 personnes infectées et 41.740 cas de F0 après leur sortie de l'hôpital pour être surveillés à domicile.

La semaine dernière (au 11 septembre), le taux de cas positifs sur le nombre total de personnes testées dans la communauté au Vietnam a diminué par rapport à la semaine précédente, passant de 1,9% à 1,6%.

Ho Chi Minh-Ville, Binh Duong, Long An et Dong Nai, les localités les plus touchées par la crise sanitaire au Vietnam, a lancé la troisième phase des tests de dépistage du COVID-19 dans les "zones rouges". La prévalence de l'infection a considérablement diminué. -VNA/VI