20/02/2020 11:46 GMT+7 Email Print Like 0

COVID-19: Le dévouement des médecins en première ligne

Au Vietnam, des milliers de médecins et de personnels médicaux travaillent jours et nuits pour enrayer l’épidémie de pneumonie virale causée par le nouveau coronavirus (COVID-19). Courageux et dévoués, ils surmontent leur peur de la contamination et sont en première ligne dans cette bataille contre l’épidémie.

Depuis quelques semaines, la province de Quang Ninh (Nord), qui partage une frontière terrestre de près de 120 km avec la Chine, impose des mesures préventives drastiques contre le nouveau coronavirus. Oubliant les dangers et les risques de contamination, les médecins et les personnels médicaux travaillent sans relâche pour détecter et isoler les cas suspects.

Nguyên Thi Phuong, docteure au Centre de contrôle épidémique international de Quang Ninh, partage : «Ayant des contacts directs avec des personnes en provenance des zones touchées par l’épidémie, je me tiens éloignée de mes proches et de mes collègues pour éviter les contaminations croisées. Nous sommes tous ici déterminés à combattre la propagation du COVID-19. »

Sa collègue Nguyên Thi Thanh Huong précise : «Nous travaillons sans relâche de 7 heures du matin jusqu’à 20 heures. Tous ceux qui franchissent la frontière sont soumis à un examen médical strict aux poste-frontières. Nous veillons à ne laisser passer personne qui présenterait un quelconque risque».

Le Centre médical du district de Binh Xuyên de Vinh Phuc, province ayant le plus grand nombre de cas de contamination au Vietnam, a créé des zones d’isolement et de traitement spécifiques pour les personnes contaminées.

Les médecins et les infirmières se relayent toute la journée pour traiter et surveiller les cas suspects.

«Nous sommes disponibles 24 heures sur 24. Le niveau de stress est aussi extrêmement élevé car les risques de contamination sont réels. Nous faisons cependant tout ce qui est humainement possible pour remplir correctement notre mission et protéger la santé de nos concitoyens».

«Nous avons choisi un métier difficile et même si nous sommes exposés à des maladies transmissibles ou à des épidémies  dangereuses, nous nous devons de maîtriser notre peur».

Les médecins, les aides-soignants, et gardes-malade affectés auprès des personnes isolées se montrent bienveillants et compréhensifs. Pour éviter de devenir eux mêmes un vecteur de propagation, ils respectent un protocole de prévention strict.

 Nguyên Thi Huong, aide-soignante au Centre médical du district de Binh Xuyên : «Le moral des patients est primordial. Avec les gardes-malades, nous motivons  les patients à se battre contre la maladie, nous les incitons à manger et à se reposer. Après les repas, nous désinfectons la vaisselle et les équipements utilisés».

L’ensemble du corps médical, les médecins, les infirmières, les aides-soignants, les gardes-malades, tous font preuve d’un courage et d’une abnégation extraordinaire pour lutter contre la propagation du COVID-19 au Vietnam.-VOV/VNA/VI