26/08/2015 09:24 GMT+7 Email Print Like 0

Conférence internationale sur la lutte contre les maladies transmises de l’animal à l'homme

Une conférence internationale sur la prévention et la lutte contre les maladies transmises de l’animal à l’homme a débuté le 25 août à Hanoi.
Cet événement de deux jours est organisé par les ministères vietnamiens de la Santé, de l’Agriculture et du Développement rural et le ministère indonésien de la Santé.
Selon le vice-ministre vietnamien de la Santé Nguyen Thanh Long, ces dernières années, le monde a détecté de nombreuses maladies dangereuses émergentes ​comme le SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère), les grippes A/H5N1, A/H1N1​ et A/H7N9, le virus Ebola et le Coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV).
Cette conférence illustre le rôle actif du Vietnam en tant que pays pionnier dans la coopération dans la lutte contre les maladies transmises de l’animal à l’homme, notamment les maladies émergentes relevant du programme de sécurité sanitaire mondiale (GHSA). Cet événement contribue également à améliorer les connaissances et à partager des expériences en la matière.
Le Vietnam et l’Indonésie se sont engagés à mettre en œuvre un ensemble d’actions en matière de prévention et de lutte contre les maladies transmises de l’animal à l’homme, a rappelé Nguyen Thanh Long.
Ces dernières années, le Vietnam a mené de nombreuses activités afin d’améliorer les capacités de ses secteurs de la santé et de l’agriculture. Ont été créés ​le Comité national interdisciplinaire de pilotage du contrôle des épidémies et le Centre des opérations d’urgence (EOC), avec la participation des ministères de la Santé, de l’Agriculture et du Développement rural, et d'organisations internationales comme l’OMS (Organisation mondiale de la Santé), la FAO (Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture), les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (USCDC).
Le Vietnam, de concert avec les autres pays membres de l’ASEAN, s’efforce d’élaborer une stratégie visant à éliminer la rage d’ici à 2020.
Lors de la conférence, les participants ont ​souligné que tous les pays d​evaient renforcer leur coopération dans la prévention et la lutte contre les ​maladies, ainsi que définir un plan d'action concret en vue d’empêcher les risques de transmissions des maladies de l’animal à homme. Ils continueront de travailler en groupe le 26 août. -VNA/VI