27/12/2014 08:13 GMT+7 Email Print Like 0

Commémoration du 10e anniversaire du tsunami à Banda Aceh

Une cérémonie commémorative du 10e anniversaire du tsunami qui a fait 230.000 morts et disparus dans14 pays de l'océan Indien a été organisée le 26 décembre à Banda Aceh, ville la plus proche de l'épicentre du séisme ayant provoqué des vagues atteignant jusqu'à 35 mètres de hauteur, lesquelles ont tout emporté sur leur passage.


Etaient présents, entre autres, le président indonésien Joko Widodo et les ambassadeurs de nombreux pays en Indonésie, outre les représentants de 35 pays et d'organisations régionales comme internationales.


Lors de cet événement, le président indonésien Joko Widodo a rappelé les souvenirs douloureux de ce désastre. Le 26 décembre 2004, un séisme de magnitude 9,3 - le plus important de la planète depuis 1960 - est survenu au large de l'île indonésienne de Sumatra, provoquant de gigantesques vagues sur les côtes de pays d'Asie comme le Sri Lanka et la Thaïlande, mais aussi jusqu'en Afrique. Parmi les victimes se trouvaient des milliers de touristes étrangers qui profitaient pour la plupart des fêtes de fin d'année pour passer des vacances au bord des plages idylliques de la région.


Le président Joko Widodo a vivement apprécié la renaissance vigoureuse et la forte vitalité de l'Indonésie, notamment de la ville d'Aceh : 20.000 maisons, 3.850 km de routes et de voies vicinales, 1.600 km d'ouvrages hydrauliques, 677 écoles, 500 amphithéâtres de chefs-lieux, 72 postes médico-sanitaires, 8.000 puits d'eau potable, de nombreux hôtels et aéroports modernes... ont été construits.


Il a annoncé que son pays avait obtenu des aides considérables de la communauté internationale, notamment de la Banque mondiale (BM), et que le gouvernement indonésien avait effectué d'importants efforts pour reconstruire la région après le tsunami, d'un coût total de 6,7 milliards de dollars.


Le gouverneur de la ville d'Aceh, Zaini Abdullah, a déclaré que "le désastre était aussi un rappel à être attentif à notre environnement, à continuer à être vigilant, et à comprendre comment gérer les catastrophes", avant de saluaer l'importante aide accordée par les donateurs indonésiens comme étrangers après ce tsunami. -VNA /VI