15/01/2016 09:27 GMT+7 Email Print Like 0

Aviation civile: le Vietnam est un marché attrayant pour l'ANA

Selon le Financial Times (FT), en ​décidant de prendre une participation dans Vietnam Airlines, ANA Holdings accél​ère ​ses investissements dans un marché de l'aviation en plein essor​ en Asie du Sud-Est.


Dans son édition du 11 janvier, le FT a estimé que pour l'ANA (All Nippon Airways), qui est le plus grand groupe de transport aérien du Japon en termes de chiffre d'affaires, le Vietnam ​est un marché attrayant.


Selon le protocole d'accord qui vient d'être signé par les deux groupes et qui prendra effet cet été, ANA Holdings va acquérir 8,8 % du capital de Vietnam Airlines pour un montant équivalent à 2.431 milliards de dongs (108 millions de dollars).


Ce partenariat prendra la forme d'un partage de codes, dans un premier temps, sur certaines liaisons entre le Vietnam et le Japon. Ce qui signifie que les deux compagnies peuvent étendre leurs réseaux en vendant des billets sur les vols de l'autre.


Les deux compagnies cherchent également à réaliser des économies de coûts en combinant leurs opérations ​de maintenance de leurs avions, ​de restauration, ​d'enregistrement et ​de manutention dans les aéroports où elles sont présentes comme Hanoi et Narita. Leurs programmes de fidélité seront coordonnés, et l'ANA aura également le droit d'élire un membre du conseil d'administration de Vietnam Airlines.


Entre 2011 et 2014, l'investissement direct des entreprises japonaises au Vietnam a plus que triplé par rapport aux quatre années précédentes pour s'établir à 9 milliards de dollars, selon l'Organisation japonaise du commerce extérieur.


En 2010, ANA s'est fixée pour objectif d'étendre ses opérations internationales afin qu'elles ​soient dominantes dans son activité d'ici à 2025. Pour soutenir cette expansion, ANA a accepté d'acheter trois Airbus A380, le plus grand avion de ligne du monde. Elle est également le plus grand opérateur du Boeing 787 Dreamliner, en ayant pris possession de plus de la moitié ​des 83 de ces long-courriers qu'elle a commandé.


L'ANA cherchait à investir dans une compagnie aérienne d'Asie du Sud-Est ​depuis des années, après avoir soulevé 170 milliards de yens (1,4 milliard de dollars) lors d'une émission d'actions en 2012. Cependant, elle a du mal à finaliser un accord. En 2014, ANA abandonné son plan d'acquisition d'une participation de 49 %, pour 25 millions de dollars, dans le capital de la compagnie birmane Asian Wings Airways, en raison d'une concurrence croissante.


M. Shinya Kitanozaka, directeur exécutif de l'ANA, a récemment déclaré au FT qu'il allait renforcer sa stratégie d'expansion internationale cette année.


L’Etat vietnamien, qui détient aujourd’hui 95 % de Vietnam Airlines, cherche depuis plusieurs années un partenaire financier et commercial pour sa compagnie aérienne. Celle-ci a procédé à une offre publique initiale (IPO) en novembre 2014. -VNA/VI