05/06/2015 09:46 GMT+7 Email Print Like 0

Art martiaux : la « Độc lư thương », un héritage des Tây Sơn

La « Độc lư thương » (« Lance de L'Encensoir Unique »)  est la Séquence Codifiée fondamentale de la lance (giáo), des arts martiaux du Vietnam, créée à l’époque des Tây Sơn (1778-1802).
D'après les récits des grands maîtres de la région Tây Sơn Thượng Đạo (An Khê, Gia Lai), vers la période 1770, pendant l'insurrection, au camp de base de rassemblement des héros, les trois frères  Tây Sơn ont codifié la leçon « Độc lư thương » pour la formation des troupes. « Độc lư » signifie « l'encensoir unique » symbolisant les trois talentueux Nguyên-Nhạc, Nguyên-Lữ et Nguyên-Huệ à travers l'image d'un encensoir tripode (3 pieds porteurs).

Du point de vue technique, la pratique de la lance à travers l'image de l'encensoir tripode symbolise la solidité, l’herméticité dans la défense, les attaques éclairs et inopinées. Les techniques sont conjuguées entre défensives et offensives, symbolisant l'unité entre l'arme et son détenteur ainsi que les 13 qualités (thập tam pháp): thủ pháp (main) ; nhãn phàp (yeux) ; thân pháp (déplacement) ;  yêu pháp (hanches) ; bộ pháp (postures) ; thức pháp (perception) ;  đảm pháp (initiative) ; khí pháp (souffle) ; thần pháp (agilité) ; kình pháp (affrontement), cước phá (pied) ; thế pháp (potentiel) ; tâm pháp (coeur).

La lance, forte de sa longueur et sa flexibilité de  maniement, permet au pratiquant  en position de défense, de protéger son corps, de haut en bas, d’attaquer et de se défendre, à gauche comme à droite. La lance sert ainsi de bouclier.


« Độc lư thương », l’une des dix Séquences Codifiées nationales des arts martiaux traditionnels du Vietnam.


Cérémonie  avant la Séquence Codifiée  « Độc lư thương ».


Le maître Lê Ngoc Diêp,  chef de l’école Trung Son vo dao, enseigne la « Độc lư thương » à un adepte.


Entraînement.


La Séquence Codifiée  « Độc lư thương » exige de bien maîtriser les techniques d’attaque
Nguyen Mai Trinh, experte en « Độc lư thương ».


Le pratiquant doit manipuler avec dextérité sa lance.


Une technique de défense de la « Độc lư thương »


Le pratiquant de la « Độc lư thương » doit se déplacer rapidement et tout en légèreté.


Une technique d’estoc de la « Độc lư thương »


La lance peut venir à bout d’autres armes

En attaque, le guerrier peut, au moyen de sa lance, frapper d’estoc, trancher, couper son adversaire. Les frappes d’estoc sont très dangereuses.

La Séquence Codifiée « Độc lư thương » facilite ainsi une harmonie entre attaque et défense, permet au guerrier de cacher son intention d’attaque ou de défense. Elle se montre très efficace sur un large champ de bataille, à dos de cheval, à bord d’un bateau ou sur terre.  

Nguyên Mai Trinh, née en 1989,  membre la sélection de la Fédération d’arts martiaux traditionnels de Hô Chi Minh-Ville, a connu un grand succès dans la démonstration de la  « Độc lư thương ».  Adepte d’arts martiaux dès l’âge de 10 ans, c’est à 13 ans que le maître Lê Ngoc Diêp, chef de l’école Trung Son Vo Dao, lui a appris la « Độc lư thương » dont elle a fait une démonstration en 2002 au  Festival national d’arts martiaux de Dà Nang et remporté le 2e prix. Depuis, la « Độc lư thương » ne lui n’apporte que des médailles d’or,  que ce soit lors de compétitions locales ou nationales, de festivals d’arts martiaux.

Récemment, lors d’un festival international d’arts martiaux en République de Corée,  Nguyên Mai Trinh a décroché une médaille d’or avec sa démonstration de « Độc lư thương ».

En 1997, la « Độc lư thương » a été reconnue comme l’une des dix Séquences Codifiées nationales  des arts martiaux du Vietnam. Elle est largement pratiquée dans toutes les écoles d’arts martiaux du pays, lors des examens de passage de grades, aux festivals… /.
Texte: Son Nghia – Photos: Nguyên Luân
Articles Déjà publiés