23/03/2016 09:31 GMT+7 Email Print Like 0

AN: rapports de bilan des activités de l'Etat, de l'AN et du gouvernement

Mardi matin 22 mars, les députés ont travaillé en séance plénière pour écouter les dirigeants de l'Assemblée Nationale (AN), de l'Etat et du gouvernement présenter les rapports de bilan sur ​l'accomplissement des missions ​de la XIIIe législature et de la période 2011-2016.

Le rapport de bilan ​des missions de l'AN, présenté par le président de l'AN du Vietnam, Nguyen Sinh Hung, indique que ces cinq dernières années, cet organe législatif, en collaboration avec le gouvernement, le Front de la Patrie, la Cour populaire suprême, le Parquet populaire suprême, les organisations et les secteurs..., a mené à bien ses tâches importantes, dont la décision de questions brûlantes pour le pays.

La XIIIe législature de l'AN a élaboré et adopté la Constitution 2013, ​mis en oeuvre la ligne du Parti ​et le Programme d'édification du pays durant la période de transition vers le socialisme (complété et développée). Un grand nombre de textes juridiques ont été adoptés : à la 10e session de novembre ​dernier, une centaine de lois et codes, et lors de cette 11e dernière session, l'AN examinera et statuera sur l'adoption ​de 7 projets de loi.

De nombreuses questions importantes pour le pays ont été ​tranchées, satisfaisant ​aux aspirations​ du peuple et contribuant à la stabilisation de l'économie nationale, à l'accélération de la croissance et de la restructuration économique, mais aussi au bien-être social, notamment l'amélioration du quotidien des Vietnamiens...

Nguyen Sinh Hung a réaffirmé la nécessité et l'importance des séances d'interpellations qui est une modalité de supervision de l'AN ​des plus efficientes et suscitant une grande attention ​du peuple. A travers ces interpellations, d'importantes questions ​et préoccupations du peuple ont été examinées.

Le rapport de l'AN mentionne les leçons acquises de cette XIIIe législature : il faut plus que jamais faire valoir l'esprit de solidarité, de ren​ovation, de démocratie, d'ouverture et de transparence dans les activités de l'AN. ​Ensuite, il lui est nécessaire d'être proche et ​à l'écoute du peuple​ et de ses aspirations, comme de ses suggestions concernant les activités de l'assemblée nationale et les questions importantes du pays. Par ailleurs, les députés ont mené efficacement leur missions et participé activement aux activités de diverses ​commissions de l'assemblée nationale. De même, l’AN et ses commissions ​n'ont cessé de se renouveler dans leurs activités. Enfin, l'AN a coopéré avec ​le gouvernement, ​la présidence du Vietnam, le Front de la Patrie, leurs organes et les diverses organisations politiques, sociopolitiques, socioéconomiques, etc. pour mener à bien ses missions.

S'agissant des tâches à venir et pour les ​prochains législature, Nguyen Sinh Hung a insisté sur la nécessité d'accélér​er l'activité législative et l'amélioration du système juridique, les décisions de questions pour le pays en matière de développement socioéconomique, ainsi que la mise en oeuvre du budget d'Etat​ et celle des ouvrages clés..., outre l'amélioration ​des activités de supervision de l'assemblée et, plus généralement de la qualité et de l'efficience des activités des députés.

Dans son rapport d'activité pour le 11e mandat, c'est-à-dire pour la période 2011-2016, le président ​du Vietnam, Truong Tan Sang, a indiqué ​avoir collaboré étroitement avec le gouvernement, le législatif et le judiciaire, le Front de la Patrie du Vietnam (FPV), ainsi que toutes les organisations sociopolitiques, etc., les services et les localités, mais aussi les électeurs ​de l'ensemble du pays, dans le plein exercice de ses fonctions et devoirs tels qu'ils résultent de la Constitution et des lois, ainsi que les tâches à lui confiées par le Bureau politique et le Secrétariat du Comité central du Parti Communiste du Vietnam (PCV), contribuant ainsi activement, avec l’ensemble du Parti, du peuple et de l’Armée, au succès de l'application ​de la résolution du 11e Congrès national du PCV, ses préconisations et ses lignes, outre les politiques et lois de l’Etat et les résolutions de la 13e législature de l’AN.

Concernant les tâches et les orientations des temps à venir, ​M. Truong Tan Sang a indiqué ​une collaboration étroite avec l’AN et son comité permanent de l’AN, et le gouvernement, dans l'exercice des droits et devoirs du législatif et de l'exécutif, de participer plus activement à l’édification et au perfectionnement du système juridique pour l'application la Constitution et de la résolution du 12e Congrès national du Parti, ​avant de souligner ​la nécessité de perfectionner certains ​textes juridiques concernant les droits et devoirs de la présidence du Vietnam.

Il ​faut continuer de diriger les services compétents dans la réalisation du programme majeur de réforme judiciaire pour la période 2016-2020, dans l’édification d'un corps de cadres judiciaires, l'établissement du bilan de mise en œuvre de la résolution 49-NQ/TW sur la stratégie de réforme judiciaire ​pour 2020, l’intensification des relations avec le FPV et ses organisations membres, l’augmentation des contacts avec les électeurs ​afin de ​connaître les avis de toute la population et des communautés des Vietnamiens à l’étranger, ​en vue contribuer à la valorisation de la démocratie et au renforcement du bloc de grande union nationale ​pour mener au succès la tâche stratégique d’édification et de défense de la Patrie.

Dans son rapport de travail pour le mandat 2011-2016 du Premier ministre et de son gouvernement, le Premier ministre Nguyen Tan Dung a évalué les résultats obtenus dans la gestion du développement socioéconomique, ​la légifération et l’​application des lois, la protection des droits et des intérêts des citoyens, de l’Etat et de la société, l’édification et le perfectionnement de l’appareil ​d’Etat et de l'administration, l’organisation et la direction de l’inspection, du contrôle, de la prévention et de la lutte contre la corruption et les gaspillages, le règlement des ​recours et plaintes, la garantie de la défense, de la sécurité et de l’ordre social, la gestion des tâches extérieures et ​en matière d’intégration au monde, la collaboration avec la Cour populaire suprême et le Parquet populaire suprême et les organisations sociopolitiques, etc., l'exécution des recommandations issues des interpellations ​à l’AN, ainsi que les rapports faits au peuple.

En matière de gestion du développement socio-économique, le gouvernement et le chef du gouvernement ont dirigé et géré pour contrôler l’inflation, stabiliser l’économie, assurer le développement durable… pour atteindre une croissance assez élevée pendant la période 2011-2015 : la croissance moyenne du PIB de plus de 5,9% par an, notamment de 6,68% en 2015, accélérer la restructuration économique en changeant le modèle de croissance, élevant la productivité, la qualité, l’efficacité, la concurrence de l’économie.

Le gouvernement a fait des efforts pour perfectionner l’institution de l’économie de marché à l’orientation socialiste, en créant un environnement concurrentiel équitable et exécutant la réforme administrative, développer rapidement des ressources humaines, notamment celles de haute qualité, en renouvelant de façon fondamentale et intégrale l’éducation nationale, liant étroitement le développement et l’application des progrès scientifico-technologiques, édifier un système d’infrastructure homogène avec certains ouvrages modernes, en veillant au système de communications et à l’infrastructure urbaine.

Sur l’élaboration et l’exécution de la loi, la protection des droits et intérêts légitimes des citoyens, de l’Etat, de la société, le gouvernement a dirigé l’application de la Constitution, de la loi, l’élaboration et la mise en œuvre des actes juridiques… Durant ce mandat, le travail d’édification de la loi a connu des progrès, le système juridique a été perfectionné…

Concernant l’édification et le perfectionnement de l’appareil administratif de l’Etat, le gouvernement et le chef du gouvernement ont soumis la structure organisationnelle à l’AN pour adoption, avec 22 ministères, organes au rang ministériel, perfectionné les fonctions, les tâches, les droits et la structure organisationnelle des ministères et organes au rang ministériel, élevé l’efficacité et l’efficience de la direction du gouvernement.

Le rapport du Premier ministre mentionne des lacunes et faiblesses dans la gestion et la direction du développement socio-économique.

En raison des limites en termes de capacité de prévision, certains objectifs et indicateurs de développement socio-économique n'étaient pas convenables, alors que plusieurs mécanismes et politiques ont été privés d'une vision à long terme et d'une faible faisabilité. D'autant plus que la réponse politique n'était pas opportune dans certains cas.

La coordination des politiques et la direction de la mise en œuvre d'objectifs en matière de contrôle de l'inflation, de stabilisation macroéconomique et de croissance économique n'ont pas été vraiment synchrones et moins efficaces.

L'assurance de l'équilibre du budget de l'État laissait encore à désirer, alors que la gestion de certaines dépenses était encore relâchée, provoquant ainsi des gaspillages. A quoi s'ajoutaient une forte hausse des dettes publiques, une grande pression du paiement des dettes, une faible efficacité dans la gestion et l'utilisation des prêts pour certains projets. Des ressources, mécanismes et politiques efficaces pour remédier à des dettes douteuses et améliorer la qualité des crédits faisaient encore défaut…

Partant des réalités de son mandat 2011-2016, le Premier ministre Nguyen Tan Dung a mis en exergue des leçons d'expérience. En premier lieu, matérialiser de manière rapide et pertinente des orientations, politiques du Parti, de la Constitution comme des lois de l'État, outre l'innovation de la pensée et la primauté des intérêts du pays et du peuple.

En 2e lieu, concentrer les efforts pour perfectionner le statut d'économie de marché, édifier l'Etat de droit, promouvoir la démocratie socialiste et donner une forte impulsion au développement rapide et durable.

En 3e lieu, s'attacher à des tâches, mettre en œuvre le centralisme démocratique, renforcer la solidarité et l'unité, valoriser le rôle du collectif gouvernemental, rehausser la responsabilité du Premier ministre et des membres du gouvernement.

En 4e lieu, accorder une attention particulière à l'évaluation exacte de la situation, avancer des objectifs, tâches et solutions appropriées pour recevoir le soutien de la population. Les mettre en œuvre de manière déterminée, synchrone, intégrale, et réagir à temps aux nouveaux développements de la situation.

En 5e lieu, s'attacher à la réalité, désamorcer les difficultés et entraves, multiplier de bons modèles, rehausser la responsabilité des cadres, évaluer la justesse des politiques et des capacités de direction en se basant sur des résultats pratiques.

En 6e lieu, dans des conjonctures difficiles, il faut augmenter le bien-être social et améliorer la vie de la population, attacher de l'importance au développement du secteur agricole et des zones rurales, des zones d'ethnies minoritaires et de celles en difficulté particulière, renforcer le droit de maître de la population, considérer l'homme comme le centre, l'objet, une ressource vitale et l'objectif du développement.

En 7e lieu, de pair avec le développement économique, il faut renforcer la défense et la sécurité nationale, assurer l'indépendance, la souveraineté et l'intégrité territoriale; valoriser au maximum des ressources domestiques tout en utilisant efficacement des ressources extérieures; élever constamment le prestige comme la position du Vietnam sur la scène internationale, créer un environnement et des conditions favorables pour l'édification et la protection de la Patrie. -VNA/VI