24/01/2015 10:26 GMT+7 Email Print Like 0

À Dà Nang, 110 victimes de l’agent orange soignés

Le Centre de désintoxication de Dà Nang dans la ville éponyme du Centre a soigné jusqu’au 21 janvier dernier 110 victimes de l’agent orange, un résultat encourageant obtenu par l’établissement près d’un an après sa mise en service.

Les patients sont tous des anciens soldats et leurs enfants contaminés par l’agent orange contenant de la dioxine, l’un des produits toxiques les plus puissants, déversé massivement par les troupes américaines pendant la guerre du Vietnam.

Ils ont été traités selon une thérapie conçue pour excréter les toxines stockées dans le pannicule adipeux, utilisant la vitamine B et la niacine pour mobiliser la graisse pour fixer les toxines afin qu’elles peuvent être secrétées par le système gastrointestinal et être éliminées, plutôt que d’être réabsorbés par les acides de la bile du corps.

Un élément essentiel de cette approche pour la réhabilitation réside dans la détoxication par le sauna pour promouvoir la transpiration, avec des repos périodiques pour se désaltérer afin de compenser la perte de l’eau du corps à cause de la transpiration.

Cette méthode est combinée avec les exercices de la gymnastique, un régime nutritif approprié, y compris un supplément de vitamines et d’huiles polyinsaturées, une alimentation riche en légumes frais, et un bon sommeil pour aider le corps à se recouvrir des stress de l’élimination des toxines.

De 1961 à 1971, l’armée américaine a déversé 80 millions de litres de défoliants au Vietnam, lesquels contenaient près de 400 kg de dioxine, un produit hautement toxique qui perturbe les fonctions hormonales, immunitaires et reproductives de l’organisme. Plus de 4,8 millions de Vietnamiens ont été exposés à la dioxine, dont 3 millions en subissent encore les séquelles.

La ville de Dà Nang en compte plus de 5.000 victimes de la dioxine. Au cours de ces 10 dernières années, l’Association municipale des victimes de l’agent orange a mobilisé plus de 70 milliards de dôngs pour faire construire plus de 200 maisons du cœur et aider les familles des victimes à surmonter leurs difficultés. – VNA /VI