20/11/2015 11:00 GMT+7 Email Print Like 0

Une thèse de doctorat pour l’amour du Vietnam

Park Noh Wan, consul général de l'ambassade de République de Corée au Vietnam, est devenu le premier étranger à recevoir un Doctorat de l'Académie diplomatique du Vietnam.
La thèse de Park Noh Wan, intitulé «Vietnam-République de Corée, partenariat de coopération stratégique et perspectives dans le contexte de changement de gouvernance mondiale au 21e siècle», est la première recherche systématique sur la coopération stratégique entre le Vietnam et la République de Corée, montrant son attachement pour le pays.

Park Noh Wan s’est pris de passion pour le Vietnam et son Ao dài (robe traditionnelle des femmes vietnamiennes) quand il était élève de 5e année, il y a 42 ans. Pendant un cours, son professeur a joué de l'orgue et a chanté une chanson vietnamienne sur la beauté de la femme en Ao dài. Il a été tellement impressionné qu'il a décidé d'étudier le vietnamien à l'Université de langues étrangères de Hankuk.



Park Noh Wan lors de la cérémonie de remise du Doctorat.


Cérémonie de remise du Doctorat à Park Noh Wan, organisée à l'Académie diplomatique du Vietnam. 


Le Dr Dang Dinh Quy, président de l'Académie diplomatique du Vietnam remettant  le diplôme de doctorat à
Park Noh Wan.


L’ambassadeur de République de Corée au Vietnam Jeon Dae Ju et l’ancien vice-Premier ministre Vu Khoan a
ssistent à la cérémonie de remise du Doctorat à Park Noh Wan.



L’ambassadeur Sud-coréen Dae Jeon Ju au Vietnam (deuxième à droite) et le personnel de l'ambassade s
ud-coréenne au Vietnam félicitant M. Park Noh Wan.



Parc Noh Wan et son épouse à la cérémonie.


Parc Noh Wan et sa famille à la cérémonie.

Le consul Général Park Noh Wan est le premier fonctionnaire du gouvernement sud-coréen et même le premier étranger à recevoir un doctorat en relations internationales de l'Académie diplomatique du Vietnam.
Il a mis le pied au Vietnam pour la première fois en tant que consul et deuxième secrétaire de l'ambassade de République de Corée au Vietnam, de 1995 à 1997. Le Vietnam est sa deuxième patrie, donc il a fait tout son possible pour renforcer les relations entre les deux pays. Il a déclaré que la tâche centrale des diplomates comme lui est d'établir la confiance  entre les nations.

Outre son amour pour le Vietnam, il y a une autre raison qui l’a décidé de faire un Doctorat au Vietnam. «Au cours de mon mandat diplomatique en France, ma femme m'a dit que j’avais 12 ans avant la retraite, je devrais décider un objectif pour se concentrer. Elle m'a dit qu'il valait mieux pour moi d’apprendre au Vietnam. J’ai suivi son conseil», a-t-il confié.

Ce fut vraiment un grand défi pour Park Noh Wan d’étudier et de travailler à la fois. Comme les relations entre les deux pays se développent, les diplomates ont une charge de travail quotidienne de plus en plus importante. Il a passé la plupart de ses soirées et week-ends à travailler sur sa thèse. Mais comme les relations entre les deux pays lui sont assez familières, il n'a pas trouvé la tâche trop difficile.

Le Dr Dang Dinh Quy, président de l'Académie diplomatique du Vietnam, a déclaré: «La thèse de Park contribuera de manière significative à renforcer les relations de coopération entre le Vietnam et la République de Corée.»

«J’ai été ravi de recevoir ce Doctorat. Le jour où on me l’a remis, cela m’a fait l’impression de me marier au Vietnam pour la deuxième fois. Je suis épris du pays depuis des années et je respecte beaucoup le peuple vietnamien», a déclaré Pak Noh Wan./.



Son projet de recherche intitulé «Vietnam-République de Corée, partenariat de coopération stratégique et perspectives dans le contexte de changement de gouvernance mondiale au 21e siècle » a analysé les relations entre les deux pays sous différents aspects depuis l'établissement des relations diplomatiques en 1992, de même que les perspectives futures.

 
Texte & photos: Viêt Cuong
Articles Déjà publiés