22/10/2014 21:52 GMT+7 Email Print Like 0

Truong Sa, archipel pacifique

NDLR: En 1988, des journalistes de la revue Vietnam Illustré, Lê Phuc et Nguyên Vinh Quang, ont fait leur premier voyage sur l’archipel de Truong Sa (Spratly). Depuis, de nombreux journalistes du magazine ont visité l'archipel, chaque voyage avec de nouvelles impressions, de nouvelles histoires et images de ces îles sacrées de la Patrie.
En 2013, la jeune reporter Vy Thao a visité Truong Sa, où elle a eu l'impression de visiter un quartier paisible comme d'autres au Vietnam.

L’Île de Sinh Tôn, relevant de l’archipel des Spratly, en 1988 Photo: Vinh Quang


Borne de souveraineté nationale sur l'île de Sinh Tôn en 1988 Photo: Vinh Quang


Les soldats sur l'île de Cô Lin, relevant de l’archipel de Spratly, en 1988 Photo: Vinh Quang


Les journalistes Lê Phuc et Vinh Quang (à gauche) dans l’archipel de Spratly en 1988. Photo: Archives

Au cours de nos cinq jours sur l’île de Truong Sa Lon (Grande Île de Spratly), au cœur du district insulaire de Truong Sa, s'il n'y avait pas eu le bruit des vagues, nous nous serions sentis comme sur le continent. Bien que l'île soit très loin du continent, l'amitié des gens et les facilités matérielles n’ont rien à envier à d’autres région du pays.

Nous étions parmi les rares personnes à avoir la chance de rester sur l’île de Truong Sa Lon une si longue période - cinq jours et quatre nuits. Grâce à quoi nous avons pu voir de nos propres yeux la vie des insulaires. Cette île est un «village», aussi paisible que les autres du Vietnam, à la seule exception qu'il se trouve au milieu d’un vaste océan.

1 Le premier jour: Notre navire est arrivé au port de l’île Truong Sa Lon au coucher du soleil. La nuit a dissipé notre fatigue accumulée en deux jours en mer.

Nous avons mis le pied sur l'île le jour où il y avait un programme télévisé en duplex avec le continent. Nous avons été surpris à la vue d'une scène doté d’un système audio et d’un éclairage modernes.
 

Echanges entre gens du continent et de l’île de Truong Sa Lon. Photo: Viet Cuong


Maisons sur l’île de Sinh Tôn aujourd'hui. Photo: Trân Minh Ngoc


Panneaux solaires sur l’île Truong Sa Lon. Photo: Viet Cuong


Eoliennes sur l'île de Song Tu Tây. Photo: Trân Minh Ngoc




Photos de la Station hydrométéorologique de l’île de Truong Sa Lon, prise par les journalistes
Vinh Quang en 1988 et Viet Cuong en 2013.

Alors que nous marchions le long d'un sentier éclairé menant au quartier résidentiel, le major Dinh Trong Tham, chef militaire adjoint chargé de la logistique de l'île, nous a informé que l'énergie éolienne et solaire assurent l'électricité sur l'île près de 24h/24. Pendant la saison où le vent est stable, comme au cours des six premiers mois de l'année, l'alimentation est fournie 24h/24.

L’électricité a contribué à changer la vie des insulaires. Nous avons visité certaines familles et j'ai vu que toutes avaient téléviseurs, réfrigérateurs et ordinateurs. En nous voyant, un petit garçon, Trinh Si, et une petite fille, Hông Huong, nous ont demandé de se joindre à eux pour regarder un CD de bande dessinée envoyé par leurs proches du continent.

Le soir, nous sommes restés à la maison d’hôtes Thu Dô (Capitale), dotée de climatiseurs, de téléviseurs et d’un chauffe-eau. Allongé sur le lit moelleux, je ne pouvais pas croire que j'étais sur une île, à plus de 250 miles marins du continent.

2 Le second jour. À 5h du matin, tout le monde se leva pour faire des exercices et se préparer pour une nouvelle journée. A l'aube, l'île était baignée dans un lumière jaunâtre et le drapeau national géant en céramique, le plus grand drapeau du genre au Vietnam avec 310m2, semblait plus rouge encore. De ce drapeau, nous avons vu la vaste mer et l'île avec ses éoliennes, ses panneaux solaires, la pagode Truong Sa Lon, ses zones résidentielles et ses routes en béton…
 

Monument aux martyrs sur l’île de Truong Sa Lon. Photo: Trân Minh Ngoc


Mémorial du président Hô Chi Minh sur l’île de Truong Sa Lon. Photo: Trân Minh Ngoc


Maintenance des systèmes électriques sur l’île de Truong Sa Lon. Photo: Trân Thanh Giang


Habitants de la commune insulaire de Sinh Tôn. Photo: Trân Minh Ngoc

«

   -L’archipel de Truong Sa se compose de plus de 100 petites et grandes îles, récifs coralliens. Avant la Révolution d'Août, c’était une unité administrative de la province de Bà Ria. Le 21 décembre 1933, le gouverneur de Cochinchine Jean-Félix Krautheimer a signé le décret 4762/CP qui a placé l’archipel de Truong Sa dans la province de Bà Ria. Au temps de l'administration de Saigon, Truong Sa était rattaché à la province de Phuoc Tuy.
Après la réunification du pays (1975), le 9 décembre 1982, le district de Truong Sa a été officiellement établi et placé sous l’administration de la province de Dông Nai. Le 28 décembre 1982, sous la résolution de la 7ème Assemblée nationale, le district de Truong Sa a été fusionné à la province de Phu Khanh. Le 1er juillet 1989, la province de Phu Khanh a été séparé en les provinces de Phu Yên et Khanh Hoà. Depuis, le district de Truong Sa appartient à la province de Khanh Hoà.
(Source: Centre d’information électronique de Khanh Hoà)                                             
»
Je suis montée dans un camion transportant des marchandises pour les familles de l'île. Sur le chemin, j'ai rencontré beaucoup de gens qui allaient à la pagode. L'atmosphère était calme et chaleureux. La pagode Truong Sa Lon est grande et merveilleuse, certains la considèrent comme «une borne spirituelle en mer». Cela montre que les Vietnamiens, où qu’ils vivent, se soucient de leur vie spirituelle.

3 Le troisième jour. Toujours à 05 heures, alors que j'étais encore à moitié endormie le petit garçon Trinh Si me proposa d’aller avec lui assister à la première classe de l'été des enfants de l'île. Pour des derniers, les visiteurs du continent sont un cadeau des plus précieux parce qu'ils sont impatients de nous raconter leurs histoires et entendre celles de la vie sur le continent. C'est la raison pour laquelle peu de temps après notre arrivée à l'île, ils se sont attachés à nous.

J'ai suivi Trinh Si à son école, l’Ecole primaire du chef-lieu de Truong Sa. Une école spacieuse de deux étages à l’ombre des arbres.

Bùi Thi Nhung, la seule enseignante, qui était aussi directrice de l'école, a enseigné à ses élèves des poèmes et des chansons sur l'Oncle Ho, les îles de Truong Sa, où ils vivent et grandissent.
 

Cours de littérature à l'école primaire de l’île de Truong Sa Lon. Photo: Viet Cuong




Des missions annuelles sont organisées par de grands hôpitaux sur l’archipel de Truong Sa. Photo: Viet Cuong


Antenne de télécommunication sur l’île de Da Tây, archipel de Truong Sa, assurant une bonne liaison
avec le continent. Photo: Trân Thanh Giang


Le réseau Internet sur l’île de Truong Sa profite à la population et aux soldats. Photo: Trân Thanh Giang

4 Le quatrième jour. Comme je n'étais pas habitué au climat ici, je suis tombée malade. Je suis allé à la clinique de l'île, où j’ai été accueillie par Lê Minh Phong.

La clinique dispose de tout l'équipement médical nécessaire. Il y a une machine à rayons X, une machine de test sanguin et une chambre de décompression mobile pour le traitement des pêcheurs sous-marins. La clinique est muni d'un système de diagnostic en ligne par satellite (Télécom Médical) avec l'hôpital militaire 175 de Hô Chi Minh-Ville. Grâce à quoi, les médecins de l’île ont réalisé de nombreuses opérations complexes.

5 Le cinquième jour. Quatre jours sur l'île ont passé. Comme prévu, à midi de la cinquième journée, un navire a fait escale sur l’île pour nous ramener vers le continent. Sachant que nous allions bientôt partir, Thich Giac Nghia, bonze responsable de la pagode de Truong Sa Lon, a demandé à certaines personnes de nous servir un petit repas végétarien à la pagode pour nous dire au revoir. Les membres de notre groupe et moi-même avons participé à la préparation du repas. Les voix et les rires m'ont fait penser à une réunion familiale. La fête d'adieu a été chaleureuse. Tout le monde était heureux d’avoir revu des proches.
 

Hommage aux héros morts pour la souveraineté maritime du pays. Photo: Trân Minh Ngoc




Soldats en poste sur l’île de Truong Sa. Photo: Hoàng Hà


Les officiers et soldats de l’île de Truong Sa Lon disent au revoir aux visiteurs. Photo: Hoàng Hà

En disant au revoir à Truong Sa, nous étions convaincus en l’avenir radieux de l’archipel. Ici, il y a toujours des gens énergiques qui ont une forte foi et sont prêts à se serrer les coudes pour construire une Truong Sa pacifique et prospère ./.
 
 
« Le district insulaire de Truong Sa a été l'objet d'investissement et d’un maximum de soutien du Parti, de l'Etat et du peuple. Les facilités matérielles sur de nombreuses îles de l’archipel, telles que Song Tu Tây, Sinh Tôn et Truong Sa Lon ont été renforcées. Corrélativement la vie des habitants s’est grandement améliorée. Truong Sa va fortement se développer, permettant aux gens d’y vivre et d’y travailler dans la paix et le contentement».
(Colonel Pham Van Hiên, président du Comité populaire du chef-lieu de Truong Sa)

Article: Thao Vy - Photos: Vietnam Illustré