17/05/2017 15:15 GMT+7 Email Print Like 0

Tri Nguyên, virtuose de la cithare à 16 cordes

Le pianiste et  joueur de dan tranh (cithare à 16 cordes), Tri Nguyên, un Français d’origine vietnamienne, a remporté le prix d’or et le prix du public aux Global Music Awards 2015. Les créations de Tri Nguyen, qui associent  musique classique européenne et  musique traditionnelle vietnamienne, sont très appréciées par le public étranger.

Né à Hô Chi Minh-Ville, Tri Nguyên a appris à jouer tout petit du dan tranh. Après l’Ecole nationale de musique et de théâtre de Sai Gon (actuel conservatoire de musique de Hô Chi Minh-Ville),  il a suivi un cursus à l’Ecole Normale de Musique de Paris (France) avec des professeurs renommés. Doué en musique et passionné de cithare à 16 cordes, Tri Nguyên a composé des œuvres musicales pour cet instrument de musique traditionnel vietnamien, qu’il joue aux côtés de violonistes, violoncellistes…. 


Le joueur de dan tranh Tri Nguyên. Photo : Thông Haï.


Tri Nguyên se produit en février 2017 sur la scène de l’Idecaf (Hô Chi Minh-Ville). Photo: Thông Haï.


Les mains du talentueux musicien Tri Nguyên. Photo: Thông Haï.


Tri Nguyên joue du dan tranh. Photo: Thông Haï.


Tri Nguyên présente le dan tranh au public. Photo: Thông Haï.


Tri Nguyên lors d’un dialogue sur le thème « Développer des marques commerciales au  moyen
d’un itinéraire culturel » à Hô Chi Minh-Ville.  Photo: Thông Haï.



Tri Nguyên échange avec des spectateurs de la mégapole du Sud. Photo: Thông Haï.


Tri Nguyên joue du dan tranh avec un quartette sur la scène de l’Idecaf (Hô Chi Minh-Ville). Photo: Thông Haï.


Des fans posent avec Tri Nguyên pour une photo souvenir en février 2017 à Hô Chi Minh-Ville. Photo: Thông Haï.

«Je souhaite que le dan tranh soit la voix principale de l’orchestre européen, qu’il le dirige ou parfois qu’il l’accompagne, ou encore que le dan tranh et le violon fassent un duo». Tri Nguyen a tenté d’incorporer des airs de quan ho et de berceuses vietnamiennes dans ses compositions musicales.

Depuis 2014, Tri Nguyên sort régulièrement des albums de dan tranh comme «Consonnances», paru en 2014, «A journey between worlds» en 2016 et récemment «Beyond borders». «Consonnances», s’est vu attribuer le prix d’or «Album world music» aux Global Music Awards et un autre prix pour le meilleur album de musique symphonique.

«Je suis fier de voir mes compositions musicales appréciées du public étranger. Ces prix ont témoigné que la musique traditionnelle vietnamienne avait franchit les frontières nationales pour conquérir un nouveau public», a confié Tri Nguyen



La couverture de son 1er album, « Consonnances ». Photo d’archives.


La couverture du 2e album, «A journey between worlds”. Photo d’archives.


Couverture du 3e album, « Beyond borders ». Photo d’archives.


Les œuvres musicales pour dan tranh  de Tri Nguyên permettent la présence d’instruments
de musique classique. Photo: Thông Haï.

« Je suis ravi de voir que Tri Nguyên a réussi à  insérer le dan tranh dans l’orchestre symphonique à côté d’instruments de musique classique, a confié le musicien Pham Thuy Hoan. Il a apporté à l’étranger le meilleur de la musique traditionnelle vietnamienne tels que pièces de cai luong (théâtre rénové), chants de pilonnage du riz,  airs populaires…, permettant de  faire connaître et de populariser celle-ci dans le monde».

Tri Nguyên  retourne chaque année  au Vietnam pour y organiser une soirée de musique où il présente ses récents albums ou productions musicales. En février dernier, il a joué à Hô Chi Minh-Ville son album «Beyond borders» et dévoilera en octobre 2017 ses nouvelles créations.

«Ou que j’aille, je reste Vietnamien et les Vietnamiens sont le public le plus significatif pour ma musique», a affirmé Tri Nguyên ./.

 
Texte: Son Nghia – Photos: Thông Hai et archives
 
Articles Déjà publiés