10/04/2017 10:50 GMT+7 Email Print Like 0

Tissage traditionnel de serviettes dans le village de Phùng Xa

Les habitants de la commune de Phùng Xa, district de My Duc, Hanoi, se spécialisent dans le tissage de serviettes. Ce métier traditionnel a apporté une grande efficacité économique aux tisserands grâce à l'amélioration des technologies de production et de conception.
Suivant les instructions de Vu Van Chùy, président du Comité populaire de la commune, nous sommes allés à la SARL de textile-habillement Thành Vuong, spécialisées dans l'exportation de serviettes à Osaka (Japon). Selon Mme Hoàng Thi Vân, sa famille a fondé l'entreprise en 2010 face aux besoins des consommateurs, notamment d’un client japonais. La société fournit chaque année sur le marché intérieur et exporte vers le Japon des milliers de serviettes de différentes dimensions et couleurs.


Le mode de production artisanal avec fil de soie ou coton est encore pratiqué par certains ménages de Phùng Xa.


Beaucoup de producteurs ont investi dans des machines industrielles.


La plupart des familles de Phùng Xa possèdent des machines à tisser.


Les serviettes de phùng Xa sont le fruit de la combinaison du travail manuel et de l’aide de la machine.
 

Différentes étapes sont à suivre comme blanchiment, teinture, tissage, couture, emballage. À la SARL de Thành Vuong, chaque étape nécessite 5-6 employés payés 3-4 millions de dôngs/mois.

Avec l'investissement dans des machines industrielles pour imprimer des motifs, de plus de 200 millions de dôngs, les tisserands de Phùng Xa ont réduit beaucoup le temps de travail par rapport à la méthode artisanale. Cette technologie avancée exige des compétences techniques et beaucoup d’attention dans tous les processus de production pour avoir un bon rendement ainsi que des produits de qualité.

Plus de 70% des familles de  Phùng Xa vivent de la fabrication et du commerce de serviettes. Ils fournissent non seulement le marché intérieur, mais aussi exportent vers la Chine, le Japon, Taiwan .... Ce métier a créé non seulement des emplois à des centaines de travailleurs locaux mais aussi dans les zones environnantes.



Différents modèles et dimensions de serviettes.




Les produits finis sont labellisés avant l’écoulement.


Certains modèles de serviettes de Phùng Xa.

Selon Vu Van Chùy, président du Comité populaire de la commune, «le tissage a apporté une source majeure de revenus, ce qui a contribué à l'amélioration du niveau de vie des gens de Phùng Xa. La commune est en train d'élaborer un plan de développement du label «serviette de Phùng Xa» pour promouvoir le partenariat dans l'exportation et élargir les débouchés.». / .
 
Texte: Ngân Hà - Photos: Công Dat