19/11/2015 09:51 GMT+7 Email Print Like 0

Soutenir le développement du secteur de la logistique

 «Le développement des activités commerciales du secteur logistique au Vietnam n'est pas satisfaisant, en dépit du fait que ce secteur est considéré comme très lucratif», a affirmé le vice-ministre du Commerce et de l’Industrie Nguyen Cam Tu.
Lors d’un colloque tenu le 17 novembre à Hanoi visant à fournir des informations sur le marché et le mécanisme commercial favorable pour favoriser l'import-export et le transport, Nguyen Cam Tu a suggéré que le Vietnam devrait créer des conditions favorables ​aux activités commerciales ainsi que construire un secteur de la logistique efficace au service des exportations.
"En outre, le pays devrait fournir des produits de haute valeur ​sur le marché mondial, tout en améliorant l'intégration dans le secteur portuaire", a-t-il noté.

Selon lui, la faiblesse du pays ​s'explique par ​sa faible compétitivité en raison du manque de produits à forte valeur ajoutée ayant recours ​à des technologies avancées, et les règlements sur le commerce frontalier, les infrastructures de transport et les services de logistique sont insuffisants.

"Le Vietnam d​oit améliorer la qualité de ses services, de ses infrastructures et le commerce pour promouvoir les exportations dans les secteurs clés du pays", a-t-il indiqué.

La plupart des entreprises vietnamiennes ont signé des contrats d'importation ​"FAB" (Franco à bord ou Free On Board - FOB), transportant ainsi la majorité des marchandises ​au moyen de navires étrangers entreprises, et des contrats d’exportations "CAF" (coût, assurance, fret). ​Raison pour laquelle une grande partie des frais de transport des marchandises - environ 17 milliards de dollars par an - a été versée à des entreprises étrangères.

Bui Hong Minh, du Département de l'Import-Export du ministère de l'Industrie et du Commerce, a indiqué que la logistique incluait le transport de marchandises, le transbordement et le stockage. Dans certains pays tels que Singapour, les coûts de logistique ne représentent que 12% à 15%. Cependant, ce chiffre au Vietnam ​atteint 20% du total de la facture. En outre, le manque de personnel de ce secteur a également affecté la compétitivité des exportateurs.

"La pénurie de méthodes de transport synchrones a ​provoqué une augmentation des coûts de la logistique, affectant aussi la compétitivité des biens et services vietnamiens", a-t-il noté.

D’après lui, le Vietnam devrait mener des réformes au niveau macro, en se focalisant sur la facilitation des activités commerciales. -VNA/VI

 

 

 

Articles Déjà publiés