02/07/2016 14:53 GMT+7 Email Print Like 0

Sâm Son – une région poétique de la région de Thanh Hoa

Avec sa plage s’étendant à perte de vue, ses eaux turquoises et ses temples et pagodes nichés sur le mont Truong Lê, le site balnéraire de Sâm Son, province de Thanh Hoa, est un site très fréquenté par les vacanciers.  
La poétique plage de Sâm Son

Longue de 6 km, de l’embouchure de Lach Hôi au pied de la montagne Truong Lê, la plage de Sâm Son est bondée lors des vacances d’été. Sâm Son fut une station balnéaire réputé en Indochine dès l’époque coloniale.  Le roi Bao Dai, le dernier souverain de la dynastie des Nguyên (1802-1945), y fit même construire une villa.

L’administration locale a déboursé des centaines de milliards de dongs dans la construction d’infrastructures et les établissements d’hébergement étatiques et privés ont été rénovés.  Cet été 2016, de grands hôtels ont été mis en service et de nouveaux services inaugurés, ce qui a entrainé un afflux inattendu de touristes.



La plage B du site balnéaire de Sam Son vue du flycam.  Photo : Hoàng Hà 


Aube sur la plage de Sâm Son. Photo : Duc Hanh 


Les enfants jouent aux vagues sur la plage de Sâm Son. Photo : Công Dat 


Des navires de sauvetage opèrent  en mer pour la sécurité des vacanciers. Photo : Công Dat 


Des moulins à vent multicolores embellissent la plage de Sâm Son. Photo : Công Dat 


Le touriste peut poser devant d’incroyables sculptures de sable pour une photo de souvenir. Photo : Trân Thanh Giang 


Des cerfs-volants qui s’envolent l’après-midi au dessus de la plage de Sâm Son. Photo : Trong Chinh 


De grands rochers, érosés par les vagues à Vung Tiên, au pied de la montagne Dau Voi,
font  un site captivant pour les touristes. Photo : Trong Chinh 



La plage de Sâm Son au crépuscule. Photo : Công Dat 


La plage de Sâm Son calme au coucher du soleil. Photo : Công Dat 


L’avenue Hô Xuân Huong longeant la plage de Sâm Son a été élargie en  largueur. Photo : Trân Thanh Giang 


L’administration de la province de Thanh Hoa a investi en 2016 des centaines de milliards de dongs
dans la construction infrastructurale. Photo : Trân Thanh Giang

 

Sâm Son a accueilli en mai 2016 plus d’un million de touristes, soit 50.000 par jour. Le nombre de touristes à Thanh Hoa a doublé par rapport à 2015.  (Source: Journal Thanh Hoa).
Ces derniers  ne manquent jamais de contempler le lever du soleil sur la plage. C’est le moment où des files de bateaux de pêche regagnent la côte, les cales remplies de poissons. Ils peuvent choisir quelques produits et les faire préparer par les pêcheurs. Et 20 ou 30 minutes après, un petit déjeuner est prêt sur la plage.

L’après-midi, la plage est envahie de vacanciers le long de ses 6 km. La sécurité des touristes a été renforcée, des postes de sauvetage ont été installés et les nageurs sont invités à respecter les règles de sécurité.


Une destination de tourisme spirituel

Dans la province de Thanh Hoa, le touriste entendra sûrement une belle légende autour du rocher Vong Phu (Hon Vong Phu), de la montagne Nhoi. Elle raconte qu’une femme prenait chaque jour son enfant dans ses bras et grimpait sur la montagne pour attendre le retour de son mari, et cela depuis des années. Un beau jour, arrivée au sommet, épuisée, elle fut changée en pierre et ses larmes se transformèrent  en la chaîne de montagne de Truong Lê. 


Les participants à la procession de la fête Banh Dày-Banh Chung en costume traditionnel  font un défilé
dès le petit matin sur les rues principales du chef-lieu de Sâm Son. Photo : Trong Chinh



La procession se dirige vers le temple de Dôc Cuoc se trouvant sur la montagne de Truong Le. Photo: Hoàng Hà 


Les rites de la procession en cours sur les rues de Sâm Son. Photo: Trong Chinh 


Les cérémonies de prières dans la cour du temple de Dôc Cuoc. Photo: Hoàng Hà 


Le temple de Dôc Cuoc imposant  est dédié au culte du génie Dôc Cuoc et de la Déesse-Mère Liêu Hanh.
En image: la statue du génie Dôc Cuoc implantée au sanctuaire pricincipal du temple. Photo: Hoàng Hà 



Les banh dày et banh chung, préparés minitueusement servent d’offrandes au culte du  génie Dôc Cuoc.
Photo: Hoàng Hà



Le temple Cô Tiên ( Déesse) qui niche sur la montagne Truong Lê est dédié au culte de trois Déesses-Mères :
la Déesse-Mère du Ciel (Mau Thuong Thien), la Déesse-Mère des Monts et des Forêts (Mau Thuong Ngan)
et la Déesse-Mère des Eaux (Mau Thoai). Photo : Trong Chinh 



Le temple Cô Tiên sur la montagne Truong Lê vu d'en haut. Photo : Hoàng Hà 


La fête Banh Daày – Banh Chung qui se produit au port de pêche Lach Hôi joue des processions, des cérémonies
à invoquer d’abondantes pêches… Photo: Trong Chinh 



Villageois en costume de fête faisant partie à la procession. Photo: Trong Chinh


Touriste participant à la procession du temple de  Dôc Cuoc.Photo: Trong Chinh

Sâm Son compte 5 temples classés  sites nationaux,  que sont Dôc Cuoc, Cô Tiên, Tô Hiên Thành, Dê Linh et Ca Lâp.
Au Nord de la chaîne de Truong Le, il y avait jadis un jeune Hercule qui s’incarna dans deux formes corporelles, une pour partir en haute mer avec les pêcheurs et les protéger  des monstres marins et l’autre qui  barra la montagne de Truong Lê. En signe de reconnaissance, les habitants construisirent un temple qui lui dédié, baptisé Dôc Cuoc

Comme le génie Dôc Cuoc incarne la lune, les pêcheurs de Sâm Son ont créé un radeau de bambou pour partir  en mer, assurés qu’ainsi le génie les accompagne et les protège des intempéries.

Les habitants de la région marine de Sâm Son nourrissent une foie si grande en le génie Dôc Cuoc qu’une fête dénommée Banh Dày (gâteau de riz gluant pilé) -Banh Chung (gâteau de riz gluant) est organisée chaque année, du 11e au 13e jours du 5emois lunaire. La fête, qui tombe juste à la haute saison touristique, devient un produit touristique original du Centre.


Des fabricants de radeaux en bambou

En mars 1993, l’explorateur irlandais Tim Severin vint à Sâm Son pour s’initier à la construction de radeaux de bambou et construisît, avec des locaux, un grand radeau sur lequel il réalisa 5.500 miles à travers le Pacifique. 


Des pêcheurs préparent le départ en haute mer du lendemain. Photo : Trân Thanh Giang 


Dès le petit matin, le marché de poissons de Sam Son s’anime par des navires de pêche
qui viennent en masse. Photo : Tran Thanh Giang



Des radeaux de bambou du village de pêche Chai (Sâm Son) partent en haute mer. Photo : Hoàng Hà


L’exploitation de produits aquatiques au moyen des radeaux de bambou est un trait culturel traditionnel
des pêcheurs de Sâm Son. Photo: Trong Chinh



Un secteur abrite des navires de pêche sur la plage.  Photo : Hoàng Hà 


Des navires de pêche sont garés sur la plage.  Photo : Trân Thanh Giang 


Les enfants des pêcheurs jouent en mer. Photo: Trong Chinh

Ce voyage fit connaître au monde entier le métier de constructeur de radeaux en bambou de Sâm Son. Pour la construction, les pêcheurs doivent se rendre dans l’Ouest de la province de Thanh Hoa afin de choisir des bambous spécifiques à grosse tige.  Ce métier traditionnel se perpétue encore de nos jours. / .
 
Réalisé par le Club des moments d’or (Revue Vietnam Illustré)