02/08/2016 09:51 GMT+7 Email Print Like 0

Rung Hoa Da Lat, fer de lance de l’horticulture high-tech au Vietnam

La société par actions de biotechnologies Rung hoa Da Lat (Forêt de fleurs Da Lat) est la  première exploitation d’Asie du Sud-est à avoir développé en horticulture la culture tissulaire in vitro. Elle  a réussi à créé de nouvelles variétés à haut rendement qu’elle exporte dans le monde entier.
Dès sa naissance en octobre 2013, la société Rung Hoa Da Lat a décidé d’appliquer la culture tissulaire in vitro pour créer de nouvelles variétés de plantes à fleurs, et a installé pour cela 2.000 m² de labos capables de créer chaque année 12 millions de pieds.

La société cultive, sur 1,7 ha, des espèces de  plantes à fleurs en vogue dans le monde: gerbera (hoa dong tien), statice (salem), lys, marguerite, hortensia, gypsophile paniculé et d’autres plantes d’ornement. 


.
Ville de Da Lat, un pôle de production horticole hich-tech.


La société  par actions de biotechnologies Rung hoa Da Lat est la  première exploitation d’Asie du Sud-Est
à avoir développé la culture tissulaire in vitro en horticulture.



Séparation des tissus dans un laboratoire de la société Rung hoa Da Lat.


Surveillance du développement des tissus.
 
Les exportations de la société croissent d’une année à l’autre: en 2006, un million de pieds en Belgique, et 4 millions en 2008, puis 7 millions vers de nouveaux marchés tels la Nouvelle-Zélande, les Pays-Bas, la Belgique, la Chine ….  Les fleurs de  la société Rung hoa Da Lat ont pu conquérir des marchés exigeants comme le Danemark, les Pays-Bas, la Belgique, la Nouvelle-Zélande… grâce à leur qualité et à leur prix compétitif.

Pour satisfaire la demande croissante en plantes à fleurs sur le marché mondial, Rung hoa Da Lat  a porté sa superficie à Da Lat à 5 ha et a construit une ferme de lys de 20 ha à Da Sa, district de Lac Duong, province de Lam Dong. En 2014,  la société a agrandi  son laboratoire à Da Lat pour atteindre 4.000 m²,  a porté la capacité annuelle de ses labos à 24 millions de  pieds et mis en service 4.000 m² de serres. La société emploie plus 500 travailleurs locaux.

La société Rung hoa Da Lat investit sans cesse dans la modernisation de sa production. Elle est fière d’être la 1èreexploitation d’Asie du Sud-est ayant appliqué dans l’horticulture la culture tissulaire in vitro.  Tous les travaux : arrosage, éclairage, contrôle de la température, fertilisation en laboratoire… sont automatisés. Le champ d’activité de la société s’est élargi à la fourniture de fleurs  fraîches, de fleurs séchées et de fleurs en argile.



Un showroom  de Rung hoa Da Lat, dans le 8e quartier de Da Lat.


Rung hoa Da Lat approvisionne le marché domestique et exporte à l’étranger.


Des lys obtenus par culture in vitro.


Des lys de la société en attente d’être cueillis.


Les fleurs coupées, un produit phare de la société Rung hoa Da Lat.


Les fleurs sont emballées avant être exportées.


La ville de Da Lat est le premier fournisseur de fleurs de qualité du pays.

Rung hoa Da Lat demeure une destination touristique  incontournable à Da Lat avec ses showrooms  de fleurs  magnifiques. En outre, la société sert de centre d’assistance aux agriculteurs, leur transfère des technologies horticoles. Rung hoa Da Lat œuvre sans cesse pour faire des fleurs de Da Lat une marque commerciale prestigieuse sur le marché mondial. /.

 

Rung hoa Da Lat a exporté, en 2014, 24 millions de pieds de plantes à fleurs et 28 millions en  2015, vers de nombreux pays: Taiwan, République de Corée, Singapour, Japon, Australie, Malaisie… En outre, elle a envoyé environ 10.000 unités de fleurs séchées vers les marchés d’Asie du Sud-est, au Moyen-Orient et en Afrique.  Plus de 2.000 pots  et 3 millions de tiges de fleurs ont été vendus sur le marché domestique en 2015.  

 
Texte: Son Nghia – Photos: Nguyen Luan