03/11/2015 14:57 GMT+7 Email Print Like 0

Préservation de la musique traditionnelle

Fondé en 2005 dans une petite maison près de l'ancienne maison communale Hào Nam (Dông Da - Hanoi), le Centre de développement de la musique du Vietnam a organisé de nombreuses classes pour enseigner les formes musicales traditionnelles vietnamiennes, attirant la participation d'un grand nombre de personnes.
L’Artiste du Peuple Pham Dinh Khang et l’artiste Thao Giang ont fondé et dirigent le centre. Ils enseignent des instruments de musique et des chants traditionnels tels Ca Trù (chant des coutisanes), Xâm (chant des aveugles) ou Quan ho (chant alterné)… Leur désir: préserver et léguer la musique vietnamienne traditionnelle aux jeunes générations.

Les élèves apprennent à jouer de la musique folklorique avec des tambours, des flûtes et des castagnettes, à chanter sans manuel pour une approche intuitive de la musique.


Thao Giang dans une classe du Xâm.


L’artiste Thao Giang enseigne comment jouer d’instruments de musique traditionnels.


Thao Giang guidant les élèves comment jouer du tambour dans le chant de Xâm.

Thao Giang, qui est à la fois professeur et directeur adjoint du centre, et d'autres artistes se sont consacrés corps et âme à la collecte des paroles anciennes des chants Xâm, Châu van, Trông Quân et Quan ho, pour les enseigner à leurs élèves et les rendre publics.

En 2005, le centre a organisé pour la première fois une performance de chant Xâm à la porte du marché de Dông Xuân à Hanoi. Ce genre musical de 700 ans est sur le point d'être perdu. Ce programme se tient régulièrement au marché, pour le plus grand plaisir du public vietnamien et aussi des touristes étrangers.

Grâce au programme, les gens connaissent le centre et environ 200 élèves se sont inscrits pour assister à des classes gratuites de Xâm et d’instruments de musique. Et certains, comme Mai DucThiên, Duc Huy, Huu Duy, Kiêu Loan,Thu Phuong…, en ont même fait leur profession.

Depuis juin 2007, le centre a ouvert des classes de Ca trù gratuites. En 2008, le centre a enseigné à 70 étudiants, et les 10 meilleurs ont été sélectionnés pour participer aux programmes du centre. Le centre a collecté jusqu'à présent une centaine d’airs de Xâm et de Trông quân.
 

Une démonstration de Ca trù.


Les élèves chantant du Quan ho.


Une performance des instruments traditionnels.


Une élève jouant ldu viol à deux cordes.


"Couple de Xâm" par les élèves du centre.
 
Selon l'artiste Thao Giang, la musique traditionnelle vient du fond des âges. Beaucoup de genres de musique traditionnelle comme le Quan ho, le Ca trù et le Don ca tài tu ont été reconnus patrimoine culturel immatériel de l'humanité par l'UNESCO. Transmis oralement de génération en génération, la plupart sont menacés de disparition.

Avec ses grandes contributions, le centre a contribué à préserver et à promouvoir la quintessence de la musique traditionnelle vietnamienne./.
 
Texte: Vinh Hung - Photos: Trinh Van Bô