24/08/2015 09:23 GMT+7 Email Print Like 0

Phu Yên nécessite de grands avions pour le décollage touristique

Phu Yên est une province du Centre au potentiel touristique certain. Le service aérien y est toutefois encore insuffisant, limitant le nombre de visiteurs.

Phu Yên et son littoral de 200 km possèdent des plages, des baies telles que Xuân Dài ou Vung Rô, des marais comme celui de Ô Loan, de Cù Mông ou encore les rapides de Da Dia. Ces dernières offrent un spectacle que l’on ne peut observer que dans trois pays: la Corée du Sud, l'Australie et le Vietnam. Les pierres de Phu Yên sont toutefois les plus grandes.
En outre Phu Yên dispose également d’une grande variété de ressources touristiques. Du temple de l'Oncle Hô, à la citadelle An Thô (lieu de naissance du Secrétaire général Trân Phu), en passant par Vung Rô (vestige du bateau sans numéro) ou le tombeau et le temple Luong Van Chanh, les sites historiques ne manquent pas.

3.000 chambres disponibles

L’avion constitue le moyen le plus commode pour rejoindre Phu Yên. Toutefois la province reste mal desservie. Pour l’heure, seulement deux vols atterrissent chaque jour à l’aéroport de Tuy Hòa, un en provenance de Hanoi et et l’autre de Hô Chi Minh-Ville.


La ligne venant de Hanoi est effectuée par un avion ATR 72 dont la petite taille ne permet le transport que de 68 passagers à la fois. Il est donc difficile d’acquérir un billet, notamment pour les groupes de 20 ou 30 personnes. De plus le départ du vol Hanoi-Tuy Hoà est à 6h du matin impliquant d’être présent avant 5h à l’aéroport, un horaire qui semble ennuyer les passagers.

Enfin, l’ATR 72, un avion bimoteur, ne peux effectuer la liaison en moins de 2 heures et demi, valant à la ligne d’être connue comme "la plus longue du Vietnam". En effet un vol Hanoi-Hô Chi Minh-Ville ne prend quant à lui que 1 heure 45 minutes et coûte le même prix.

Au cours des dernières années, la fréquentation touristique de Phu Yên a augmenté en moyenne de 25% par an. Des résultats qui pourraient toutefois être améliorés si Vietnam Airline utilisait de plus gros avions pour répondre à la demande touristique. Il est estimé que le tourisme de Phu Yên pourrait alors doubler en 2016 ou même d’ici la fin de l’année si le service aérien était amélioré.

Les négociations avec les compagnies n’ont toutefois donné jusqu’ici aucun résultat. Selon Trân Quang Nhât, vice-président du Comité populaire de la province de Phu Yên, l’utilisation par Vietnam Airline de gros avions, inciterait les voyageurs – y compris étrangers- à se rendre dans la zone.
«La compagnie aérienne Jetstar Pacific a récemment ouvert la ligne Hô Chi Minh-Ville-Tuy Hoà desservie par un Airbus, déjà utilisé à 90% de sa capacité. Dans l'avenir immédiat, il faudrait que Vietnam Airlines déplace ses vols après 7 heures du matin», a souligné Trân Quang Nhât.
En ce qui concerne le potentiel touristique de la localité, Trân Quang Nhât rappelle que Phu Yên recense environ 3.000 chambres dont 1.000 de 3 à 5 étoiles. Cette province a donc les atouts nécessaires pour devenir une destination attrayante du Centre.

* Le secteur touristique en quelques chiffres

Dans un contexte international de récession économique, le tourisme du Vietnam fait face à de nombreuses difficultés. Selon l’Administration nationale du tourisme, le nombre de touristes étrangers au Vietnam a chuté de 11,3% au cours des six premiers mois de 2015 et la baisse risque de se poursuivre pendant un à deux ans. En revanche, les revenus du tourisme intérieur ont atteint 161.000 milliards de dôngs, soit une hausse de près de 2% par rapport à la même période de l'an dernier. Nombre d’experts estiment donc que le tourisme interne pourrait compenser la baisse des visiteurs internationaux.

Au cours des six premiers mois de 2015, le gouvernement a mis en place de nouvelles politiques afin de dynamiser le tourisme. Parmi elles, l'exemption de visa pour les séjours de deux semaines valable pendant un an pour les citoyens de 5 pays européens et 5 ans pour ceux de République du Belarus.
La relance du tourisme repose toutefois sur un effort commun des différents acteurs du secteur. - VNA/VI
Articles Déjà publiés