07/08/2017 14:30 GMT+7 Email Print Like 0

Nguyên Trân Hiêp, l’Artisan national le plus jeune du pays

Après de nombreuses tentatives infructueuses, Nguyên Trân Hiêp, avec le rêve de s’enrichir par le métier traditionnel de son pays natal (Tu Son, Bac Ninh), est devenu, à l’âge de 37 ans, l’artisan au niveau national le plus jeune du pays. À l'heure actuelle, sa coopérative de production d'art Hiêp Thang emploie 28 artisans payés 4 à 10 millions de dông par mois.
Un artisan en faillite...

En 2000, 8 ans après son apprentissage du métier auprès du maître Nguyên Kim, renommé à Bac Ninh, Nguyên Trân Hiêp a mobilisé des fonds auprès de sa famille ainsi que des prêts de l’Association de la Jeunesse de la province de Bac Ninh pour investir dans la fabrication de meubles d’art.  Cependant, en raison de son ignorance du marché, ses produits ne sont pas vendus.

Devant cet échec, tout le monde lui a conseillé de trouver un autre emploi. Cependant, il a décidé de poursuivre cette voie et de rechercher un maître pour en apprendre plus sur le métier.

À cette époque en effet, beaucoup d'hommes du village qui rêvaient de s’enrichir avec l'artisanat traditionnel échouèrent et durent gagner leur vie d'une autre manière. Cependant, Hiep était une exception. Il n'a pas abandonné son rêve. Pendant des années, il a fait des recherches sur le marché pour savoir quelles directions de développement étaient les meilleures. Hiep a décidé de rénover tous les types de produits avec des designs et styles variés. 



L’artisan Nguyên Trân Hiêp et une de ses œuvres.


Ces outils sont principalement utilisés dans la sculpture du bois par l'artisan Nguyên Trân Hiêp.


Ebauches en bois de l'artisan Nguyên Trân Hiêp.


La coopérative Hiêp Thang  réalise  des statues en bois selon des modèles.


Nguyên Trân Hiêp effectue la mise en forme pour un portrait.


Pour Nguyên Trân Hiêp, chaque oeuvre est une idée originale qu'il composa.


Polissage des statues à la coopérative Hiêp Thang.
 

Il a visé deux types de clientèle. Le premier concerne les touristes étrangers au Vietnam, pour lesquels il produit de petits produits souvenirs tels que peintures, statuettes, perles, plateaux de thé, figurines,... Le deuxième concerne les commerçants venus de Chine qui passe des commandes, de quelques dizaines de millions de dôngs à plusieurs centaines, voire des milliards de dôngs. Cette clientèle a été la principale source de revenus de son établissement de 2002 à 2010.
 
À l'heure actuelle, sa coopérative de production d'art Hiêp Thang emploie 28 artisans payés 4 à 10 millions de dông par mois.

... devenu l’Artisan national le plus jeune du Vietnam

Il y a 7 ans,  améliorant ses produits pour la deuxième fois, avec l’accent mis sur les pièces d'art de haute qualité, il est devenu célèbre à l'échelle nationale pour sa sculpture sur bois appelée«Sonorités de Thang Long», l'une des œuvres les plus remarquables lors de la commémoration du Millénaire de Thang long - Hanoi.

Il a ensuite réalisé «Lumières transmises des Huit Dragons», «Écho de l’année du Dragon»... conservées au Musée de Hanoi et considérées par des experts comme des «œuvres incomparables». Par la suite, le Conseil national des Sciences a donné à Nguyên Trân Hiêp le titre de «Mains d’or» au 2e concours des Artisans nationaux. Et il s’est vu décerner le titre d’Artisan national à l’âge de seulement 37 ans par l’Association nationale de la Bijouterie.

L'une des meilleures œuvres de Nguyên Trân Hiêp est «Lumières transmises des Huit Dragons»,qui montre huit rois de la dynastie des Ly  incarnés en huit dragons sur une tour de lotus à cinq couleurs. Une œuvre  réalisée pour célébrer les 80 ans de l’Union des jeunes communistes de Hô Chi Minh, et qui est aussi enregistrée dans le Livre des Records du Vietnam 2011 dans la liste des œuvres d'art les plus remarquables.



Statue de Bouddha.


Statue de «Hung Dao Vuong Trân Quôc Tuân».


Tous les détails dans le travail de Nguyên Trân Hiêp révèlent la spiritualité  orientale et la philosophie bouddhiste.


Un «Bouddha Maitreya» en voie de finition.


La peinture sur bois «Rencontre des quatre animaux sacrés» a nécessité 6 mois de travail.


Les œuvres de Nguyên Trân Hiêp se caractérisent par une finesse des détails.

Non seulement Nguyên Trân Hiêp a contribué à perpétuer l'artisanat traditionnel de son village natal de Tu Son, à Bac Ninh, mais en plus il a porté à une nouvelle hauteur ce métier avec des œuvres magistrales, contenant les valeurs culturelles et spirituelles spéciales de l’Orient./.
Texte: Thao Vy - Photos: Tât Son & Archives
Articles Déjà publiés