27/06/2014 00:22 GMT+7 Email Print Like 0

Mer Orientale : l’opinion allemande et mexicaine soutient le Vietnam

Hanoi, 26 juin (VNA) – L’opinion publique en Allemagne soutient le Vietnam en ce qui concerne les tensions en Mer Orientale, a déclaré le vice-Premier ministre allemand et ministre de l’Economie et de l’Energie, Sigmar Gabriel.

Dans le cadre d'un entretien mercredi 25 juin à Berlin avec le ministre vietnamien de l’Industrie et du Commerce Vu Huy Hoang, Sigmar Gabriel a déclaré porter une vive attention à la situation tendue dans cette zone maritime.

Au-delà des échanges économiques, le vice-Premier ministre allemand a demandé au ministre vietnamien de l’informer de toutes développements en Mer Orientale.

Vu Huy Hoang a résumé l’affaire en indiquant que la Chine complexifie les différends en Mer Orientale en occupant par la force plusieurs îles des archipels de Hoang Sa (Paracel) et de Truong Sa (Spratly) qui appartiennent au Vietnam. Le ministre a affirmé que son pays possède suffisamment de preuves historiques et de bases juridiques pour affirmer sa souveraineté sur ces deux archipels, avant d'ajouter que la revendication de la Chine dénommée "ligne des neuf tronçons" porte une grave atteinte à la souveraineté du Vietnam. Ce pays se montre de plus en plus impétueux et agressif avec l'implantation de la plate-forme de forage Haiyang Shiyou-981 dans la zone économique exclusive et sur le plateau continental du Vietnam.

Il a réaffirmé la politique constante du Vietnam de défendre sa souveraineté par des mesures pacifiques, sur la base du droit international dont, en premier lieu, la convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM) et la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC). Le peuple vietnamien qui a subi de grandes douleurs durant les guerres d’indépendance et de libération nationale, a-t-il ajouté, sont des partisans de la paix, de la liberté et de la justice, et ont confiance dans la victoire des justes causes, sans envisager la moindre guerre ou conflit.

Le vice-Premier ministre Sigmar Gabriel a exprimé son émotion devant l’esprit de lutte et le processus de reconstruction nationale du peuple vietnamien avant de se dire «profondément préoccupé» par les tensions en Mer Orientale.

Début mai 2014, la Chine a effrontément implanté sa plate-forme de forage Haiyang Shiyou-981 protégée par des dizaines de navires, dont plusieurs bâtiments de guerre, et des avions dans les eaux vietnamiennes, 80 milles marins à l'intérieur du plateau continental et dans la zone économique exclusive du Vietnam.

Les navires d’escorte chinois ont attaqué avec des canons à eau et délibérément percuté les navires vietnamiens en mission, du 3 mai au 5 juin, blessant 12 surveillants de la pêche et endommageant 24 navires, parmi lesquels figurent 19 de la Surveillance des ressources halieutiques du Vietnam et 5 autres de la Garde-côte du Vietnam.

En plus d’un mois depuis l’installation illégale par la Chine de sa plate-forme Haiyang Shiyou-981 dans les eaux vietnamiennes, le Vietnam a procédé à plus de 30 échanges et dialogues sous diverses formes et à différents niveaux avec la Chine afin de lui demander de mettre fin à ses atteintes aux droits souverains, à la juridiction comme à la souveraineté du Vietnam sur l’archipel de Hoang Sa.

Le 4 juin, le Vietnam a adressé une troisième note diplomatique à la Chine pour protester et exiger qu’elle respecte sérieusement le droit international et cesse immédiatement ses activités qui violent les droits souverains et la juridiction du Vietnam sur sa zone économique exclusive et son plateau continental.

Cependant, la Chine n’a pas seulement failli à répondre à la bonne volonté du Vietnam, mais aussi arbitrairement a élargi la sphère d’activité de sa plate-forme en la déplaçant le 3 juin à 15 degrés 33 minutes 36 secondes de latitude Nord et 111 degrés 34 minutes et 11 secondes de longitude Est, 60 milles marins à l’intérieur du plateau continental et de zone économique exclusive du Vietnam.-VNA/VI
Articles Déjà publiés