27/06/2014 00:22 GMT+7 Email Print Like 0

Mer Orientale : Des associations d’amitié en Europe protestent contre les agissements chinois

Hanoi, 26 juin (VNA) - Les Associations d’amitié France-Vietnam, Allemagne-Vietnam, Suisse-Vietnam, Galice (Espagne), Grande-Bretagne-Vietnam, Danemark-Vietnam et le Comité de Suède sur le Vietnam, le Laos et le Cambodge, le Centre italien d’études du Vietnam viennent de publier une déclaration commune pour protester contre l’acte illégal de la Chine en Mer Orientale.

Cette déclaration a précisé que le 2 mai 2014, escortée d’une cinquantaine de navires, la plate-forme de forage Haiyang Shiyou-981 de la Chine a été installée à 17 milles marins de l'îlot de Tri Tôn de l'archipel de Hoang Sa (Paracel) en Mer Orientale. Les navires accompagnant cette plate-forme ont fait preuve d'une attitude agressive en employant des canons à eau contre des navires de services et des bateaux civils du Vietnam. Ils les ont même percutés, causant des dommages matériels et blessant plusieurs personnes. Ce secteur appartient au lot pétrolier 143, et se trouve entièrement dans la zone économique exclusive et sur le plateau continental du Vietnam.

Face à ces tensions en Mer Orientale, les associations d’amitié avec le Vietnam en Europe sont profondément préoccupées. Elles ont affirmé que la délimitation du territoire et de la souveraineté dans la zone où se trouvent les archipels de Hoàng Sa et de Truong Sa (Spratly) ne peut pas être réglée par des actes provocateurs et la force ainsi que par la politique du fait accompli.

Cette déclaration commune a souligné que le droit international devait être respecté et que dans les différends frontaliers, les preuves historiques concernant la délimitation des territoires sont une base primordiale. En ce qui concerne la souveraineté maritime, il faut appliquer les principes, règles et recommandations de la convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM) que la Chine et le Vietnam ont ratifiée. La Chine a clairement violé le droit international, fait pression sur les pays avoisinants pour atteindre son propre objectif. Cela est inacceptable.

Concernant le cas du Vietnam, la déclaration commune des associations d’amitié en Europe a souligné que la Chine avait porté atteinte aux relations et à la coopération de longue date et violé les accords signés avec l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), notamment la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), signée en 2002.

Les associations d’amitié de différents pays européens ont appelé la Chine à retirer immédiatement sa plate-forme de forage et ses navires d’escorte de la zone économique exclusive du Vietnam, à mettre fin à tous les actes recourant à la force pour créer un état de fait accompli en Mer Orientale. Elles ont appelé la Chine à réaliser ses engagements stipulés dans la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) en 2002, ce pour favoriser la coopération et le règlement des différends conformément au droit international.-VNA/VI
Articles Déjà publiés