29/05/2015 09:23 GMT+7 Email Print Like 0

L'ONU et le Myanmar coopèrent face à la migration illégale

 L'ONU et le Myanmar se sont engagés à coopérer pour résoudre la question de la migration illégale des "boat people", un problème pour le Myanmar et toute la région.


Cette déclaration a été faite le 27 mai après une visite du Conseiller spécial du Secrétaire général de l'ONU pour le Myanmar, Vijay Nambiar, dans un camp dans l'Etat de Rakhine où les migrants ont été accueillis.


Concernant la crise des "boat people" dans la Baie du Bengale et la mer d'Andaman, la déclaration indique que Vijay Nambiar a discuté avec des autorités birmanes compétentes de la gravité de la traite humaine et de l'immigration illégale. L'ONU a insisté sur la nécessité de coordonner les actions pour lutter contre les réseaux de traite humaine dans la région et a proposé d'assister le gouvernement birman dans le règlement de ce problème. Elle a également encouragé le Myanmar à poursuivre les recherches et le sauvetage des migrants toujours en dérive en mer, tout en saluant la confirmation par ce pays de participer à une conférence régionale prévue le 29 mai à Bangkok pour discuter de la migration et identifier les domaines de la coopération régionale.


Des milliers de personnes en provenance du Bangladesh et de Rohingyas du Myanmar ont traversé la mer pour atteindre les côtes de la Malaisie, de l'Indonésie et de la Thaïlande. Environ 7.000 sont encore en mer dans des conditions critiques. Le Myanmar et le Bangladesh coopèrent pour rapatrier 200 Bangladais sauvés par la Marine du Myanmar le 22 mai dernier. -VNA/VI
Articles Déjà publiés