01/06/2014 23:20 GMT+7 Email Print Like 0

Les Vietnamiens au Canada dénoncent les actes chinois en Mer Orientale

Ottawa, 1er juin (VNA) - Les Vietnamiens résidant à Ottawa, à Montréal et à Toronto se sont réunis devant l'ambassade de la Chine au Canada pour protester contre l'implantation illégale par la Chine de la plate-forme de forage pétrolier Haiyang Shiyou-981 en plein zone économique exclusive et sur le plateau continental du Vietnam.

Plus de 200 Vietnamiens ont scandé des slogans affirmant la souveraineté du Vietnam sur les deux archipels de Hoang Sa (Paracel) et de Truong Sa (Spratly), condamnant les agissements illégaux de la Chine et lui demandant de se retirer immédiatement des eaux vietnamiennes, ainsi que de ne pas recourir à la force pour régler les différends en Mer Orientale.

Les manifestants ont également demandé à la Chine de s'excuser publiquement de ses actes et de dédommager le Vietnam des préjudices économiques qu'il subit.

Le comité d'organisation a publié une déclaration soulignant que les Canadiens d'origine vietnamienne, ainsi que les Vietnamiens vivant au Canada, protestent contre les agissements chinois en Maer Orientale. La déclaration demande à la Chine de mettre fin immédiatement à l'ensemble de ses actes illégaux dans la zone économique exclusive du Vietnam et de retirer sa plate-forme et ses navires des eaux vietnamiennes.

Cet évènement a été organisé par l'Association Vietnam-Canada, l'Association de solidarité Québec-Vietnam, l'Association des Viet Kieu au Canada tournés vers le pays natal, l'Association des entrepreneurs vietnamiens au Canada, et les associations d'étudiants vietnamiens de ces trois villes.

Début mai 2014, la Chine a effrontément implanté sa plate-forme de forage Haiyang Shiyou-981 protégée par des dizaines de navires, dont plusieurs bâtiments de guerre, et des avions dans les eaux vietnamiennes, 80 milles marins à l'intérieur du plateau continental et dans la zone économique exclusive du Vietnam.

Les navires d'escorte chinois ont utilisé des lances haute-pression et délibérément percuté les navires vietnamiens chargés de faire appliquer la loi, en endommageant plusieurs et blessant de nombreux membres d'équipage. Les navires chinois ont encerclé, harcelé et pourchassé les bateaux de pêche vietnamiens, voire blessé et menacé la vie de pêcheurs vietnamiens. Le 26 mai 2014, le bateau de pêche chinois immatriculé 11209 a percuté et coulé un bateau de pêche de Da Nang dans une pêcherie traditionnelle de l'archipel de Hoang Sa (Paracel) du Vietnam.

Fin mai 2014, la Chine a déplacé et installé sa plate-forme pétrolière à 15 degrés 33 minutes 22 secondes de latitude Nord et 111 degrés 34 minutes 36 secondes de longitude Est, à 25 milles marins à l'Est-Sud-Est de l'île de Tri Tôn de l'archipel de Hoang Sa du Vietnam, à 23 milles marins à l'Est-Nord-Est de son ancien emplacement, mais toujours sur le plateau continental du Vietnam, continuant de violer les droits souverains et la juridiction du Vietnam.

Le 1er juin, la Surveillance des ressources halieutiques du Vietnam a constaté que la plate-forme de forage chinoise n'avait pas une position fixe actuellement. La Chine déployait dimanche de 38 à 40 navires de police maritime, de 25 à 30 navires de transport et de remorqueurs, de 40 à 45 bateaux de pêche et quatre bâtiments militaires, outre un avion de combat patrouillant au-dessus de la plate-forme à environ 1.000 m d'altitude. -VNA/VI
Articles Déjà publiés