20/11/2015 10:20 GMT+7 Email Print Like 0

Les statue de terre antique de la pagode Nôm

A travers plus de 1000 ans d'histoire, la pagode Nôm (commune de Dai Dông, district de Van Lâm, province de Hung Yên) a conservée près d’une centaine de statues antiques en terres de grande valeur esthétique et spirituelle.
Située à plus de 30 km de Hanoi, à environ 40 minutes en voiture, les visiteurs pourront atteindre la pagode Nôm. Elle est aussi connu comme "Linh Thông cô tu" parce qu’elle a été construite dans une forêt de pins.


La pagode Nôm est située dans la commune de Dai Dông, district de Van Lâm, province de Hung Yên.


Enceinte de la pagode vue du clocher à gauche.


Chính điện chùa Nôm còn giữ được nguyên vẹn lối kiến trúc của những ngôi chùa vùng Bắc bộ.



Actuellement, il y a près d’une centaine de statues faite de terre dans la pagode Nôm,
le plus grande nombre d'anciennes statues de terre au Vietnam.



Selon les chercheurs, le matériau utilisé pour le moulage d'objet est un type spécial composé d'argile mélangée avec de la chaux, de la mélasse, du papier dzo broyé..

Traversant une grande porte avec des clochers, on entrera dans le sanctuaire principal majestueux où sont conservées près d’une centaine d'anciennes statues de terre. Les statues de diverses dimensions, y compris Vajrapani, quatre grands Bodhisattvas, dix-huit Arhats, ... A présent, la pagode Nôm possède le plus grand nombre d'anciennes statues de terre au Vietnam.

Selon les chercheurs, ces statues ont été créées sous les règnes des Ly et des Trân, il y a environ un millier d'années. Selon le vénérable Thich Dông Huê, ces statues avaient été soumis à l'impact des catastrophes naturelles dans le passé. Les inondations historiques en 1971, 1986 et la plus récente en 2000 ont englouti la statue de terre sous l'eau pendant plusieurs jours. Ce qui est étrange, c’est que ces statues de terre n’ont pas été endommagées bien qu’immergées dans l'eau pendant une longue période.

Selon les chercheurs, la raison de ce phénomène réside dans la matière première de terre spéciale utilisée par les anciens artisans talentueux. Ce type d'argile a été filtré des impuretés, puis mélangé à la chaux, de la mélasse, du papier broyées pour créer un mélange spécial. Après avoir réussi à créer l'image, les statues ont été aussi couvertes à l'extérieur avec une couche de vernis de protection.

Toujours selon le Vénérable Thich Dông Huê, en 1997, les gens d'ici ont repeint ces statues à la laque, mais ces couches de laque ne pouvaient comparer à celles d’origine. Prochainement, la pagode invitera les scientifiques à restaurer la peinture d'origine pour préserver la valeur esthétique intrinsèque de cette statues uniques. /.



Une statue de terre de Vajrapani avec des traits vivants dans le sanctuaire de la pagode Nôm.


Le long du couloir de la pagode Nôm se truvent près de 100 statues de terre.


Deux statues de Bodhisattva peintes de laque dans la pagode Nôm.


Les 8 statues de Vajrapani


Les statues d’Arhats


L’une des deux statues de terre en bas-relief.


L’une des quatre statues de Bodhisattvas dans la pagode Nôm.


L’une des 8 statues Vajrapani faites de terre dans la pagode Nôm.

Texte et photo: Viêt Cuong