12/04/2017 10:13 GMT+7 Email Print Like 0

Les roses anciennes, une nouvelle voie pour s’enrichir

Ces dernières années, les agriculteurs du district de Van Giang, province de Hung Yên, à 25 km de Hanoi, ont cultivé des roses de différentes variétés en provenance de Grande-Bretagne, de France et de Thaïlande et des roses anciennes du Vietnam provenant de diverses localités comme Sapa, Hai Phong, Van Khôi, Son La, Nam Dinh... Ces variétés de roses, adaptées au climat et au sol de la région, ont apporté une grande valeur économique aux producteurs.
Nguyên Thành Triên, propriétaire de la roseraie Ngat Triên et l'un des premiers cultivateurs de roses de la commune de Phung Công, district de Van Giang, a déclaré: «J'ai commencé à propager différentes variétés de roses anciennes en 1994 et j'ai réalisé après quatre ans que cette culture était une orientation judicieuse pour s'enrichir».

Sur plus de 4000 m2, il cultive des roses de diverses variétés anciennes de Sapa, de Hai Phong, de Van Khôi, de Son La et de Nam Dinh, ainsi que d’autres originaires de Grande-Bretagne, de France et de Thaïlande. Il y a maintenant plus de 3000 plantes sur son terrain.


Les anciennes roses plantées dans les serres des communes de Xuân Quan et Phung Công,
dans le district de Van Giang, dans la province de Hung Yên, rapportent gros aux producteurs.



Les roses anciennes de Sapa poussent bien dans le district de Van Giang car les conditions
pédoclimatiques du delta leur conviennent parfaitement.



Les roses anciennes de Sapa ont été apportées au Vietnam par les Français.


Lorsque les bourgeons principaux atteignent une hauteur d'environ 20 à 25 cm, ils sont pincés
et seuls ceux des quatre à cinq branches principales sont laissés intacts pour se ramifier. 



Les roses anciennes de Sapa


Les roses de Sapa sont les plus appréciées sur le marché pour leur beauté et leur élégance,
leur parfum et surtout leur temps de floraison du 10e au 4e mois lunaire.



Dans un jardin de roses.


. Les roses étrangères plantées dans le district de Van Giang apportent de bons revenus aux producteurs.

Selon Nguyên Thành Triên, les roses anciennes de Sapa sont les plus appréciées pour leur beauté et leur élégance, leur parfum et surtout leur temps de floraison du 10e au 4e mois lunaire. Il s’agit d’une variété rare avec des fleurs fleurissant toute l'année, avec de larges nuances et de grands pétales parfois de la taille d’un bol de riz. Ces roses grandissent vigoureusement et résistent bien aux maladies. Il a révélé : «Cette variété a une forte vitalité à condition qu'elle soit plantée dans des endroits bien drainés. Elle convient pour différents terrains et climats et peut supporter une température de -150C.»

Les roses anciennes de Sapa ont été apportées au Vietnam par les Français.
Les roses anciennes de Van Khôi sont aussi très recherchées. Elles sont également appelés «Roses royales de jardin car autrefois, elles trônaient dans les jardins des nobles, de la cour royale. De nos jours, les roses anciennes de Sapa et de Van Khôi ont vraiment la cote auprès des clients.

Selon Triên, la culture des roses anciennes ne nécessitent pas des techniques sophistiquées. Lorsque les bourgeons principaux atteignent une hauteur d'environ 20 à 25 cm, ils sont pincés et seuls ceux des quatre à cinq branches principales sont laissés intacts pour se ramifier. Les producteurs n'ont besoin  de fertiliser les rosiers qu’une fois par mois et de pulvériser des insecticides lorsqu'ils sont infectés par les araignées rouges ou la maladie des feuilles tachetées. Les roses détestent le soleil direct, et préfèrent des endroits aérés et une lumière tamisée.

Les cultivateurs des communes de Xuân Quan et Phung Công ont appliqué les avancées technologiques dans la culture des roses anciennes, selon le procédé VietGap utilisé par l'Institut central de recherche sur les fruits et légumes et l'Académie des Sciences agricoles du Vietnam. Par conséquent, leurs sont assez élevés. Un pied nouvellement planté coûte environ 600.000VND. Pour un pied de 3-4 ans, comptez environ 4-5 millions de dongs ; de 5-6 ans, 6- 7 millions de dongs. Et le prix d'un vieux rosier peut atteindre la bagatelle de 15 millions de dongs. Avec la demande pour les roses anciennes qui ne cesse de croître, surtout pendant le Têt (Nouvel An lunaire), les cultivateurs de Phung Công ou Xuân Quan peuvent gagner plus de deux milliards de dong/an.



Une variété de rose ancienne du Vietnam.


Roses anciennes de Sapa. 


Roses anciennes de Sapa. 


Roses anciennes de Sapa. 


Divesrses variété de rose ancienne du Vietnam.














Des anciennes variétés de roses sont cultivées dans les jardins du district de Van Giang. Photo: Công Dat / VNP.

Avec les revenus importants provenant de la culture de roses, et de la valeur élevée des roses à usage pharmaceutique (les roses blanches sont utilisées pour la production de sirop de toux pour les enfants) ou cosmétique (production de parfum), les habitants de Xuân Quan et Phung Công sont plus que jamais convaincus de la justesse de leur choix./.
 
Texte: Thuc Hiên - Photos: Công Dat