05/07/2016 09:33 GMT+7 Email Print Like 0

Les mémoires inoubliables d’un ambassadeur de France au Vietnam

Les mémoires de l’ambassadeur français Claude Blanchemaison sur une période extraordinaire de l’histoire du Vietnam et sur les relations franco-vietnamiennes a été le thème d’une table ronde tenue le 29 juin à l'Institut Français de Hanoi. À cette occasion, il a présenté son livre retraçant les souvenirs de son mandat au Vietnam de 1989 à 1993.

L’ambassadeur Claude Blanchemaison a vécu une période d'ouverture extraordinaire de l’histoire du Vietnam. Il a témoigné le retour de la France, le développement des relations franco-vietnamiennes avec la mise en place des classes bilingues, des programmes structurants pour le Vietnam et le redémarrage d’une relation politique.

D’après M.Blanchemaison, pendant les années 1989-1991, les circonstances étaient à tous égards exceptionnels «C’était l’époque où le Vietnam entreprenait de se réformer, de s’ouvrir aux investissements étrangers et de diversifier ses relations extérieures.», a-t-il partagé.

Son livre en vietnamien, publié par les Éditions politiques nationales du Vietnam, reconstitue de façon vivante le contexte de l’époque. Les lecteurs vietnamiens auront la chance de redécouvrir l’histoire du Vietnam sous un nouvel angle, celui d’un grand diplomate de la France qui joue un rôle décisif dans le développement des relations franco-vietnamiennes.

«J’ai un profond respect pour le peuple vietnamien, notamment pour les femmes vietnamiennes. Pendant mes quatre en tant qu’ambassadeur, je n’ai rencontré aucune difficulté.», a-t-il exprimé.

Lors de la table ronde, il a évoqué sa carrière diplomatique et notamment les quatre années durant lesquelles il a été ambassadeur de France au Vietnam (1989-1993). Durant cette période, il a sillonné le pays du Nord au Sud et rencontré fréquemment des dirigeants mais aussi des artistes, des écrivains, des journalistes, des entrepreneurs, des artisans... Le 14 juillet 1989, il a organisé sur la pelouse de l'ambassade de France le Bicentenaire de la Révolution française, en présence du Général Vo Nguyên Giap, alors vice-Premier ministre du gouvernement vietnamien.

Une coopération bilatérale importante s'est développée

Au cours de ces quatre années, Claude Blanchemaison a été l’un des créateurs du Centre franco-vietnamien de formation à la gestion, ouvert en 1992. Le programme de jeunes médecins vietnamiens faisant fonction d'internes dans les grands hôpitaux français a aussi débuté à cette époque (plus de mille médecins formés). La coopération dans le domaine juridique s'est également développée, ainsi que la formation de personnel du ministère des Finances. Concernant la coopération dans la culture, chaque année, la Fête nationale française a été l'occasion de faire venir à l'ambassade des musiciens et des chanteurs vietnamiens. Dans le secteur du cinéma, trois grands films ont été tournés au Vietnam à cette époque : Diên Biên Phu de Schoendoerffer, Indochine de Wargnier et l'Amant de Jean-Jacques Annaud. «Le film Diên Biên Phu a vu la participation de 90 parachutistes français» a rappelé l’ambassadeur.

Et en février 1993, le Président François Mitterrand a effectué la première visite d'un chef d’État occidental au Vietnam, se rendant à Hanoi, à Diên Biên Phu et à Hô Chi Minh-Ville. «Nous sommes fiers du bon développement des relations entre nos deux pays», a souligné l’ambassadeur.

«J’ai de nombreux beaux souvenirs inoubliables au Vietnam» et «j’y ai laissé mon cœur», a-t-il conclu. -CVN/VNA/VI
Articles Déjà publiés