29/10/2014 10:21 GMT+7 Email Print Like 0

Le village de forgerons de Ngan Dua

Le métier de forgeron existe dans le bourg de Ngan Dua (district de Hông Dân, province de Bac Liêu) depuis des siècles. Selon les anciens, l’artisanat a été amené ici par des gens du Nord. Chaque année, le 23ejour du 6e mois lunaire, dans chaque forge est placé un autel pour commémorer les ancêtres de ce métier.
Le bourg compte plus de 20 forges spécialisée dans la fabrication d'outils agricoles pour les agriculteurs de la région et des provinces voisines.

Selon NguyenVan On, un forgeron depuis plus de 40 ans, le processus compte de nombreuses étapes, de la montée en température du four au martelage puis à la finition de la pièce. Le martelage et le refroidissement de la pièce sont répétées plusieurs fois. En raison de l'importance de cette étape, elle est généralement effectuée par le propriétaire du four lui-même. Avec son expérience, rien qu’en regardant le feu, il peut savoir quand attiser ou ralentir le feu…
 

Chaque membre de la famille participe à différentes étapes, comme la montée en température du four,
le martelage, la finition... Photo: Trong Chinh


Maintenant Ngan Dua compte plus de 20 forges, comme celle de la famille de Nguyên Van On
qui a plus de 40 ans de métier. Photo: Trong Chinh


Chauffage et martelage d'un lingot de fer pour former un couteau. Photo: Lê Minh


Les combustibles pour les forges de Ngan Dua sont le charbon, le charbon de bois de mangrove. Photo: Trong Chinh


L'étape de forgeage de la largeur et de la longueur d'un couteau. Photo: Lê Minh


L'étape de découpe et d'affûtage de la lame. Photo: Lê Minh



L'étape de polissage à la main de la lame est généralement effectuée par un travailleur qualifié. Photo: Lê Minh


La poignée est reliée au produit et serrée sur l'enclume. Photo: Lê Minh


Des outils des forgerons. Photo: Lê Minh


Un outil servant à couper le matériel des forgerons. Photo: Trong Chinh


Des outils agricoles produits à Ngan Dua. Photo: Lê Minh
 
«
          Selon les annales historiques, en 1927, les paysans de Ninh Thanh Loi se levèrent contre les tyrans locaux et les colonialistes pour retrouver leurs terres, à l'aide de lances et de sabres discrètement fabriquées dans le village des forgerons de Ngan Dua
                                                  »
Les pièces forgées à Ngan Dua sont assez diverses : houes, râteaux, couteaux, marteaux et faucilles, charrues, herses..., et toutes sont très appréciées des agriculteurs. La forge de Nguyen Van On est utilisée depuis trois générations : « Mon père et moi avons appris le métier du grand-père. J’exerce ce métier depuis l’âge de 18 ans », a-t-il confié non sans fierté. Sa forge a toujours quatre ou cinq travailleurs qui font environ 20 produits par jour. Chacun d'entre eux gagne en moyenne 180.000 dôngs par jour. En raison de la nature de ce métier, les fours travaillent souvent 15-20 jours par mois, de sorte que les forgerons ont le temps de faire d'autres boulots à côté.

Les "couteaux de Ngan Dua" sont devenus un label connu et réputé du bourg. Actuellement, malgré la concurrence accrue, les produits de Ngan Dua ont toujours la préférence des agriculteurs de la localité et des environs./.

Texte: Nguyên Vu Thành Dat - Photos: Trong Chinh - Lê Minh