30/05/2015 09:59 GMT+7 Email Print Like 0

Le Vietnam veut venir à bout du tabac

 Le ministère de la Santé a organisé, le 28 mai à Hanoi, une conférence de bilan décennal de la mise en oeuvre de la Convention-cadre de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour la lutte anti-tabac au Vietnam.

Lors de cette conférence, le représentant en chef p.i du bureau de l'OMS au Vietnam, Jeffery Kobza, a indiqué que le Vietnam devait souffrir de lourdes charges en matière d'économie et de santé en relation avec le tabac. "En effet, le pays recense chaque année près de 40.000 décès de maladies liées au tabagisme, et les dépenses de traitement de ces maladies sont estimées à plus d'un milliard de dollars par an", a-t-il ajouté.

S'agissant des engagements du Vietnam dans la lutte contre le tabac, la vive-ministre de la Santé Nguyen Thi Xuyen a fait savoir qu'en 2015, les modèles d'établissements médicaux et éducatifs, les lieux du travail, les transports publics sans fumée étaient largement appliqués dans l'ensemble du pays, ajoutant que les taxes imposées sur le tabac seraient augmentées à partir du 1er janvier 2016.

En outre, ce ministère a élaboré des documents réglementaires pour soutenir le sevrage tabagique dans les hôpitaux. Cette année, il déploie à titre expérimental le service du sevrage tabagique dans cinq hôpitaux centraux et municipaux avant une application élargie dans le pays.

Etant l'un des premiers pays à ratifier la Convention-cadre de l'OMS sur la lutte anti-tabac, le Vietnam s'est tenu de protéger sa population contre l'exposition à la fumée du tabac, d'interdire la publicité sur le tabac et sa vente aux mineurs, d'apposer sur les paquets de tabac de fortes mises en gardes sur ses conséquences sur la santé, d'interdire ou de limiter les additifs dans les produits du tabac, d'augmenter les taxes, ainsi que de créer un dispositif national de coordination de la lutte contre le tabac. -VNA/VI
Articles Déjà publiés