27/06/2017 09:19 GMT+7 Email Print Like 0

Le Vietnam renforce sa capacité d’adaptation au changement climatique

 Le ministère du Plan et de l’Investissement, en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et le Fonds vert pour le climat (GCF), a publié le 26 juin à Hanoi un projet financé par le GCF pour accroître la résilience au changement climatique des résidents côtiers au Vietnam.

Le projet, d’un fonds de 29,5 millions de dollars, approuvé par le GCF en 2016, a été développé en tant que partenariat entre le PNUD, le ministère de l'Agriculture et du Développement rural, le ministère de la Construction, celui du Plan et de l’Investissement et les provinces côtières.

Il se concentrera sur le soutien aux communautés vulnérables aux catastrophes naturelles pour se protéger des impacts des typhons et des inondations et améliorer leurs moyens de subsistance.

Le vice-ministre du Plan et de l'Investissement Nguyen The Phuong a déclaré que le Vietnam avait un besoin urgent d'investissement pour atténuer les impacts du changement climatique, réduire les risques et développer une économie faiblement carbonée.

Ce projet est la première étape du partenariat stratégique à long terme entre le Vietnam et le GCF, a-t-il déclaré, ajoutant que le pays veut également contribuer au GCF et partager ses expériences avec d'autres pays soutenus par le GCF.

Kamal Malhotra, coordonnateur résident de l'ONU et représentant du PNUD au Vietnam, a déclaré que le PNUD travaille avec le gouvernement vietnamien pour des initiatives visant à renforcer la résilience à des phénomènes climatiques extrêmes pour les habitants pauvres des zones rurales, dont beaucoup sont des femmes et des minorités ethniques.

Le Vietnam est l'un des 30 pays ayant de «risque extrême» de changement climatique.

De 1992 à 2012, les catastrophes naturelles ont coûté la vie à 457 personnes, détruisant plus de 96.000 maisons et causant des pertes équivalant à 1,3% du PIB chaque année.

Dans les zones côtières, le taux de ménages pauvres atteint 23%, deux fois plus que le taux moyen du pays, ce qui est dû en partie aux catastrophes naturelles.

Lors de l'événement, les délégués ont également discuté de la stratégie de coopération du Vietnam avec le GCF, mettant l'accent sur les engagements forts du pays en matière d'adaptation aux changements climatiques et de croissance verte. - VNA/VI
Articles Déjà publiés