05/06/2017 09:55 GMT+7 Email Print Like 0

Le Vietnam propose l’établissement d’une ligne rouge pour régler les incidents en mer

Une des mesures de prévention des conflits en mer est que l’ASEAN et la Chine appliquent le Protocole des Rencontres imprévues en mer (CUES) et mettent en place une ligne rouge diplomatique, afin de régler les incidents  de manière substantielle et efficace.

C’est ce qu’a souligné le  vice-ministre vietnamien de la Sécurité publique, le général de corps d’armée Bui Van Nam, lors de la 4è séance de débat spéciale tenue mercredi après-midi à Singapour dans le cadre du 16e Dialogue de Shangri-La.

M. Nam a ajouté que le CUES doit être appliqué à tous les navires d’organes gouvernementaux opérant en Mer Orientale, y compris les navires militaires et paramilitaires. Par ailleurs, l'ASEAN et la Chine doivent bientôt parvenir à un code de conduite des parties en Mer Orientale (COC) qui est contraignant, inclusif, substantiel et devient un outil efficace pour aider à prévenir les conflits, maintenir la paix, la stabilité, la sûreté, la sécurité maritime et aérienne en Mer Orientale, avec le principe que le COC doit être un outil d’explication et de règlement des conflits.

D'autre part, les pays doivent également renforcer leur coopération dans les domaines moins sensibles comme la recherche scientifique, la protection de l'environnement marin, la prévention des catastrophes, le sauvetage et la lutte contre le terrorisme, la piraterie, la traite humaine, la migration illégale, ce qui permettra d’améliorer la compréhension et de limiter les actes pouvant provoquer des méprises et conduire à des conflits.

Selon le vice-ministre vietnamien de la Sécurité publique, le renforcement de la coopération maritime doit se conformer pleinement et sérieusement au droit international, en particulier la Convention des Nations Unies de 1982 sur le droit de la mer (UNCLOS) et aux accords régionaux; respecter la souveraineté et les intérêts légitimes d’autres pays; ainsi qu’assurer une participation volontaire, responsable et pour le bénéfice mutuel de toutes les parties.

Il a déclaré que la communauté internationale devrait étudier l'établissement d’un mécanisme pour aider à rassembler et relier les termes des conventions internationales existantes et ajouter de nouvelles dispositions afin d’élaborer les règles de conduite communs, les mécanismes d'intervention collective dans des situations inattendues et imprévues en mer.

Le vice-ministre Bui Van Nam a affirmé l'engagement du Vietnam à coopérer activement avec les pays membres de l'ASEAN, ainsi qu’avec ceux dans et hors de la région, par le biais des forums régionaux et internationaux tels que l'ASEAN, le Sommet de l'Asie de l'Est (EAS), la Réunion ministérielle de la Défense de l'ASEAN élargie (ADMM +), le Forum régional de l'ASEAN (ARF), ce pour contribuer à accélérer le processus d’édification de la confiance et mettre en œuvre des mesures de diplomatie préventive pour minimiser les risques de conflits et de collisions en mer.

Le Vietnam soutient toute initiative et mécanisme de coopération qui est favorable au maintien de la paix, de la stabilité, et qui promeut le règlement pacifique des différends maritimes sur la base du droit international, a-t-il déclaré.

Le Vietnam soutient également la mise en œuvre des initiatives et des projets de coopération maritime sur la base du respect du droit, des accords internationaux pertinents, du respect et de l’harmonisation des intérêts de toutes les parties; l’intensification de l'échange d'informations et de la collaboration active entre les gouvernements, les organisations internationales, les experts et les chercheurs afin de contribuer à l’élaboration et à la mise en œuvre des mesures efficaces pour prévenir les conflits en mer. -VNA/VI
Articles Déjà publiés