05/05/2015 09:36 GMT+7 Email Print Like 0

Le Vietnam prépare une main-d’oeuvre performante

Le gouvernement vietnamien considère les ressources humaines comme un élément crucial de sa stratégie de développement durable et d’intégration mondiale. Aussi, les écoles de formation professionnelle sont-elles invitées à renforcer le niveau de qualification et de compétitivité de la main-d’oeuvre vietnamienne sur le marché régional.


Quelque 1.500 filières sont couvertes par les 167 écoles supérieures, 306 collèges et 875 centres de formation professionnelle que compte le Vietnam. Le marché du travail accueille chaque année environ 200.000 jeunes diplômés. Entre 2011 et 2015, on a pu recenser 12 millions de personnes dont le niveau de qualification était égal à celui des pays développés. 70% d’entre eux ont d’ailleurs trouvé du travail après leur formation. En l’espace de 10 ans, 164 projets de formation à court terme ont été lancés par le ministère du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales.


Tous ces chiffres démontrent que le volet « ressources humaines » de la stratégie de développement socio-économique du Vietnam est pleinement exploité. Mais, selon Nguyen Hong Minh, directeur adjoint du Département de la Formation professionnelle, rattaché au ministère du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales, il convient de tisser un lien plus étroit entre entreprises et établissements de formation. « Les écoles doivent établir un contact permanent avec les entreprises pour mieux saisir leurs demandes. Je rappelle à toutes fins utiles que l’Etat s’est dit prêt à octroyer des moyens financiers ou des informations pratiques à ceux qui en auraient besoin ».


Une véritable coordination a été établie entre les écoles professionnelles et les entreprises du delta du Mékong, dans l’optique de former une main-d’oeuvre qualifiée et performante satisfaisant aux exigences de plus en plus pointues des recruteurs.


Do Van Dung, recteur de l’Ecole normale supérieure des techniques de Ho Chi Minh-Ville : « Nous sommes pionniers, dans le Sud, en matière de formation en ligne. Le gouvernement américain a financé des salles de cours équipées de caméras en 3D, dont le montant est estimé à 250.000 dollars. D’ailleurs, nos cours en ligne sur les nouvelles techniques sont accessibles partout dans la région Sud-Ouest ».


1.500 établissements permanents à disposition de 2,3 millions d’apprenants, tel est l’objectif fixé pour 2015. Duong Duc Lan, directeur du Département de la formation professionnelle : « Le niveau de qualification des ressources humaines est très important à l’ère de l’intégration internationale. Le gouvernement a donné son feu vert à la création d’établissements de formation de haute qualité d’ici 2020. Ces dispositifs nous permettront de rehausser notre compétitivité ».


Au moins 10 écoles de niveau international devront voir le jour d’ici 5 ans. Compte tenu des exigences des marchés, il n’en faut pas moins. Gageons que la main-d’œuvre hautement qualifiée qui en sera issue contribuera efficacement au développement économique du pays. -VOV/VNA /VI
Articles Déjà publiés