26/11/2015 09:32 GMT+7 Email Print Like 0

Le Vietnam met en œuvre les recommandations de l’EPU

Le gouvernement vient d’approuver le Plan global de mise en œuvre des recommandations agrées par le Vietnam selon le mécanisme d’examen périodique universel (EPU) du deuxième cycle du Conseil des droits de l’homme de l’ONU.

Ce plan traduit la détermination et la responsabilité du Vietnam dans la réalisation des recommandations de l’EPU et des engagements internationaux du Vietnam concernant les droits de l’homme, notamment les engagements pris volontairement quand le Vietnam s’est porté candidat au Conseil des droits de l’homme, mandat 2014-2016.

Il doit identifier en même temps les domaines prioritaires et l’itinéraire de mise en œuvre adapté aux recommandations de l’EPU, assurer leur réalisation efficace, tirer le meilleur parti des ressources locales disponibles, profiter des aides de la communauté internationale ; rehausser la responsabilité et l’efficacité de coordination entre les ministères, branches concernés au moyen de l’harmonisation des plans de mise en œuvre des recommandations au titre de l’EPU proactivement élaborés et lancés par les ministères et branches.

Selon le plan, les travaux consistent à continuer de renforcer et de défendre les droits de l’homme sur les plans économique, social, culturel, civil, politique ; à garantir les droits des groupes vulnérables ; à intensifier l’éducation aux droits de l’homme ; à réformer le système juridique des droits de l’homme ; à continuer d’examiner l’adhésion aux normes internationales des droits de l’homme ; à respecter les obligations internationales en matière des droits de l’homme ; à réaliser la coopération internationale sur les droits de l’homme.

Afin de renforcer et défendre les droits de l’homme dans les domaines économique, social, culturel, civil, politique, le plan prévoit de renforcer les ressources locales de concert avec l’exploitation efficace des aides internationales dans la mise en œuvre des politiques de bien-être social, assurer un niveau de vie décent et assister à temps les personnes en difficulté.

Les objectifs fixés sont qu’en 2020, environ 2,5 millions de personnes bénéficient régulièrement de l’aide sociale, dont plus de 30% sont du troisième âge, que 50% des actifs souscrivent l’assurance sociale, 35% des actifs l’assurance chômage et plus de 80% de la population l’assurance maladie.

Simultanément, il faut continuer de déployer le Programme cible national sur l’emploi et la formation professionnelle ; la Stratégie pour l’emploi jusqu’en 2020 ; la Stratégie de protection, de soin et d’amélioration de la santé de la population jusqu’en 2020 ; la Stratégie nationale de développement des habitations à l’horizon 2020 et vision jusqu’en 2030 ; la Stratégie de développement de l’éducation pour la période 2011-2020 ; le Programme cible national d’instauration de la nouvelle ruralité pour la période 2012 – 2020.

Processus unique en son genre, l’EPU consiste à passer en revue les réalisations de l’ensemble des Etats membres de l’ONU dans le domaine des droits de l’homme. Il s’agit d’un processus mené par les Etats, sous les auspices du Conseil des droits de l’homme. Il fournit à chaque Etat l’opportunité de présenter les mesures qu’il a pris pour améliorer la situation des droits de l’homme sur son territoire et remplir ses obligations en la matière.

Ce processus, basé sur la coopération, a permis à fin octobre 2011, d’examiner la situation des droits de l’homme des 193 Etats membres de l'ONU. Aucun autre mécanisme universel de ce type n’existe à l’heure actuelle. – VNA/VI
Articles Déjà publiés