15/08/2016 09:38 GMT+7 Email Print Like 0

Le Vietnam doit revoir sa stratégie en matière d'IDE

Il est vrai que l'investissement direct étranger (IDE) a joué un rôle crucial dans le développement et l'intégration économique du Vietnam dans le monde. Cependant, il a aussi eu des aspects négatifs. Par conséquent, il est temps pour le  Vietnam de repenser sa façon d’utiliser plus efficacement l’IDE. L’heure n’est plus à la quantité à tout prix, mais à la qualité.
Au fil des années, le Vietnam a mis en œuvre de nombreuses politiques pour attirer l'IDE afin de soutenir son développement économique. Cependant, certains projets ont été totalement inefficaces voire ont eu des impacts négatifs sur le développement socio-économique, comme surexploitation des ressources naturelles ou pollution grave, qui ont provoqué l’ire de l’opinion publique.

La catastrophe environnementale récente dans le Centre du Vietnam causé par Formosa, un grand projet d'IDE dans la province de Hà Tinh, en est un bon exemple. Les eaux usées déversées par l'aciérie du Taïwanais Formosa Plastics Group a provoqué une hécatombe parmi la faune côtière dans quatre provinces :  Hà Tinh, Quang Binh, Quang Tri et Thua Thiên-Huê. Des dizaines de milliers d'habitants vivant de la pêche sont inquiets et le développement économique local est sérieusement touché, notamment l’industrie du tourisme. Aussi la sélection et la gestion des projets d'IDE doivent-ils être plus étroitement  surveillées.


Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a souligné que « nous ne pouvons plus nous intéresser seulement à l’aspect
économique, au développement, en ignorant les questions environnementales ». Photo: Thông Nhât / VNA
 
Lors d'une réunion récente du gouvernement, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a déclaré: «C’est l'incident environnemental le plus grave auquel le Vietnam doit faire face». Il a souligné que le développement économique doit aller de pair avec la protection de l'environnement et du cadre de vie des habitants.

Récemment, lors d’une séance de travail avec le ministère de la Planification et de l'Investissement, le vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê a également demandé à ce ministère de mieux contrôler la gestion des investissements nationaux et étrangers, de ne pas accepter tous les projets d'IDE mais de sélectionner ceux à même de soutenir le processus de restructuration économique. Il a jugé que le Vietnam devrait promouvoir les projets d'IDE dans les secteurs des hautes technologies, de la bonne gouvernance et ceux qui contribuent à la création d'emplois et de revenus élevés pour les habitants, augmentent les exportations et assurer la liquidité en devises du pays.

«Le Vietnam doit attirer les investissements à un niveau supérieur pour éviter la situation dans laquelle un pays a deux économies : les entreprises d’IDE et celles nationales», a déclaré le vice-Premier ministre.
 
L’IDE est très important pour le développement économique du Vietnam. En images: La raffinerie de Nghi Son,
un des plus importants projets d'IDE au Vietnam, d’un investissement total de 9,3
milliards de dollars. Photo: Quang Quyêt / VNA



Production de composants électroniques à la SARL Bluecom Vina (à capital 100% sud-coréen) à Hai Phong.
Photo: Danh Lam / VNA


D’un montant d’investissement de plus de 5 milliards de dollars, le complexe de haute technologie de Samsung
emploie plus de 64.000 employés. Photo: Hoàng Nguyên / VNA

 
Selon les experts, il est nécessaire d'attirer l'investissement, mais cela doit se faire en conformité avec la loi et les objectifs socio-économiques du pays. Pour assurer le fonctionnement le plus efficace de l'IDE, le Vietnam a besoin de prendre des mesures claires pour forcer les autorités locales à se conformer à la planification générale. Elles ne devront plus accorder des licences à des projets irréalisables et suspendre celles de projets qui ont des impacts négatifs sur l'environnement, la société, la sécurité ou la défense.

Le Professeur associé, le Dr Trân Dinh Thiên, directeur de l'Institut d'économie du Vietnam : «Il est fini le temps où le Vietnam avait soif de capitaux d'investissement et où son économie reposait sur l'investissement étranger. Il doit maintenant s’orienter vers des projets d’une meilleure qualité. Le Vietnam a le droit de sélectionner les projets les plus efficaces et les plus appropriés  à ses  orientations de développement.», a-t-il ajouté./.


Certaines entreprises d'IDE ont profité des lacunes dans la gestion du Vietnam pour travailler illégalement, comme l
a Société Formosa Hà Tinh  qui a déversé des déchets en mer, causant une hécatombe de poissons
dans 4 provinces du Centre. En images: Une équipe d'inspection supervisant la collecte et la destruction
de poissons morts dans la province de Quang Tri. Photo : Trân Tinh  / VNA


Les autorités compétentes prennent des échantillons pour trouver la cause de la mort de poissons
sur les plages de Quang Tri. Trân Tinh  / VNA



Trân Nguyên Thanh, président de la SARL sidérurgique Hung Nghiêp Formosa Hà Tinh, a dû admettre sa responsabilité
dans cette pollution catastrophique et s’engager à en assumer les conséquences. Photo: VNA

 

Les dirigeants de la SARL sidérurgique Hung Nghiêp Formosa Hà Tinh expriment des excuses et assurent
qu’ils verseront des indemnités aux personnes lésées par cette pollution. Photo: VNA


Au cours des six premiers mois de l’année 2016, les investisseurs étrangers ont investi dans 53 villes et provinces. Haiphong a attiré le plus grand nombre d'IDE avec 1,742 milliard de dollars (dans 22 nouveaux projets et 17 projets déjà en cours), soit 15,4% du total.
Hanoi occupe le deuxième rang avec 1,63 milliard de dollars (nouveaux projets et projets en cours), ce qui représente 14,45% du total, suivi de Binh Duong et Dông Naï avec respectivement 1,07 milliard et 928,9 millions de dollars.
(Source: ministère de la Planification et de l'Investissement)
 

Réalisé par VNA/Revue Vietnam Illustré
Articles Déjà publiés