04/06/2014 13:35 GMT+7 Email Print Like 0

Le Vietnam à la 28e Table ronde d'Asie-Pacifique

Une délégation du Vietnam, conduite par le vice-directeur de l'Académie diplomatique du Vietnam, le professeur adjoint et docteur Mme Nguyen Thai Yen Huong, participe à la 28e Table ronde d'Asie-Pacifique qui a lieu du 2 au 4 juin à Kuala Lumpur. Cette table ronde, organisée par l'Institut de stratégie et de recherche internationale de Malaisie, réunit près de 400 décideurs de politiques, d'experts et de diplomates de 30 pays. Elle comprend 10 séances officielles portant sur la sécurité et la défense, le maintien de la paix et le développement économique de la région. Ils discutent des opportunités et des défis dans l'édification d'une région pacifique et prospère, du règlement des défis de sécurité communs en Mer Orientale, de l'ordre du jour de l'ASEAN après 2015, de la réforme économique et politique au Myanmar, de la nouvelle situation politique en Indonésie après les élections, et enfin, du futur de la situation politique en Thaïlande. Les actes de la Chine causant une instabilité en Mer Orientale sont fortement critiqués par les pays, dont le Japon, les Etats-Unis et l'Inde et plusieurs pays aséaniens, a indiqué Tran Viet Thai, vice-président de l'Institut d'études stratégiques de l'Académie diplomatique du Vietnam, lors d'une rencontre avec un correspondant de l'Agence vietnamienne d'information (VNA). De nombreux participants ont soutenu la manière par laquelle le Vietnam lutte contre la Chine pour défendre sa souveraineté, a-t-il ajouté. Il s'est déclaré convaincu que lors de la séance du 4 juin consacrée à la Mer Orientale, il y aura des voix pour soutenir le Vietnam comme sa manière de régler ses différends avec la Chine. Début mai 2014, la Chine a effrontément implanté sa plate-forme de forage Haiyang Shiyou-981 protégée par des dizaines de navires, dont plusieurs bâtiments de guerre, et des avions dans les eaux vietnamiennes, 80 milles marins à l'intérieur du plateau continental et dans la zone économique exclusive du Vietnam. Les navires d'escorte chinois ont utilisé des lances haute-pression et délibérément percuté les navires vietnamiens chargés de faire appliquer la loi, en endommageant plusieurs et blessant de nombreux membres d'équipage. Les navires chinois ont encerclé, harcelé et pourchassé les bateaux de pêche vietnamiens, voire blessé et menacé la vie de pêcheurs vietnamiens. Le 26 mai 2014, le bateau de pêche chinois immatriculé 11209 a percuté et coulé un bateau de pêche de Da Nang dans une pêcherie traditionnelle de l'archipel de Hoang Sa (Paracel) du Vietnam. Fin mai 2014, la Chine a déplacé et installé sa plate-forme pétrolière à 15 degrés 33 minutes 22 secondes de latitude Nord et 111 degrés 34 minutes 36 secondes de longitude Est, à 25 milles marins à l'Est-Sud-Est de l'île de Tri Tôn de l'archipel de Hoang Sa du Vietnam, à 23 milles marins à l'Est-Nord-Est de son ancien emplacement, puis le 3 juin, à une position fixe à 15 degrés 33 minutes 36 secondes de latitude Nord et 111 degrés 34 minutes 11 secondes de longitude Est, mais toujours sur le plateau continental du Vietnam, continuant de violer les droits souverains et la juridiction du Vietnam. -VNA/VI
Articles Déjà publiés