04/09/2017 13:01 GMT+7 Email Print Like 0

Le textile-habillement du Vietnam cherche des opportunités d’investissement en Arménie

Une délégation du Groupe du textile-habillement du Vietnam (Vinatex) s’est rendue fin août en Arménie dans l’objectif de chercher des partenaires pour développer des projets de production dans ce pays dans le contexte où le Vietnam est le premier pays à signer l’Accord de libre-échange avec l'Union économique eurasiatique (EAEU) qui comprend l'Arménie.

Selon le directeur général de Vinatex, Le Tien Truong, les représentants du groupe ont tenu des séances de travail avec un vice-ministre arménien des Affaires étrangères, le ministre du Développement économique et de l’Investissement, ainsi que certaines grandes entreprises de la capitale arménienne.

Il a annoncé que Vinatex envisagerait la production et la coopération commerciale avec de grandes entreprises arméniennes qui possédaient déjà des réseaux de distribution en Russie et dans l'UE. Dans la phase initiale, le groupe contribuera principalement des machines et participera à l'administration de la production.

Lors des séances de travail, le gouvernement arménien a exprimé son désir de coopérer avec de grandes sociétés dotées de maintes expériences dans la gestion de la production comme Vinatex afin de rétablir l'industrie nationale du textile et de l’habillement et d’augmenter les exportations.

Il s’est également engagé à encourager l’attrait des investissements, à créer des conditions favorables aux investisseurs étrangers et à élaborer des mécanismes spéciaux destinés aux investisseurs vietnamiens, tels que des politiques de coopération, des accords de coopération multilatéraux et bilatéraux, et l'octroi de visas de travail, a ajouté M. Truong.

Selon Vinatex, à ce jour, 94 entreprises opèrent dans l'industrie arménienne du textile et de l’habillement. En 2014, ce pays a exporté 50 millions de dollars et importé 170 millions de dollars de produits de textile-habillement.

Malgré leur petite envergure et leurs équipements obsolètes, ces entreprises ont de larges expériences dans la coopération avec de grandes marques d'Italie et d'Allemagne telles que La Perla, Moncler, Armani et Porsche.

Le pays a également bénéficié d'un certain nombre de priorités fiscales grâce à des accords de libre-échange conclus avec la Russie et l’UE. -VNA/VI
Articles Déjà publiés